Mot de l'auteure

J'ai commencé à cuisiner à l'âge de 9 ans. Ma mère me faisait grimper sur un petit banc et m'a rapidement transféré sa passion pour la cuisine. Ce blog représente mon livre de recettes virtuel. J'y collectionne des recettes de famille, des recettes prises dans divers livres que je possède et plusieurs recettes sont tirées de mes blogs favoris. J'espère que vous y retrouverez ce que vous cherchez. J'espère ainsi vous transférer mon amour pour la cuisine. Bienvenu à tous!

Caroline B.

dimanche 31 octobre 2010

Happy Halloween!





Caroline B. et Zachary Mathis T. souhaitent une belle soirée d'Halloween et une fabuleuse récolte de friandises à tous et à toutes.

Poulet à la grecque aux fines herbes

Une recette savoureuse et surtout, rapide à préparer qui plaira à toute la famille. En feuilletant mon livre de cuisine Châtelaine, c'est cette recette particulièrement colorée qui a retenu mon attention en premier. J'ai même fait une petite virée à l'épicerie pour aller chercher ce qui me manquait pour la réalisation de ce plat. La semaine, ce sont les recettes rapides et bien balancées du point de vue alimentaire qui m'attirent le plus. La critique familiale est unanime; à garder dans les favoris!

4 portions
Préparation: 10 minutes
Cuisson: 35 minutes

2 c. à soupe d'huile d'olive extra-vierge
4 poitrines de poulet désossées, sans la peau
1 gros oignon haché grossièrement
2 gousses d'ail hachées
125 ml (1/2 tasse) de vin blanc sec
4 tomates hachées (4 tomates prunes coupées en 4)
60 ml (1/4 tasse) de basilic frais, haché
1 c. à thé d'origan séché
125 ml (1/2 tasse) d'olives noires Kalamata, dénoyautées
Sel et poivre noir du moulin
125 ml (1/2 tasse) de fromage feta émietté
60 ml (1/4 tasse) de persil frais, haché


Dans une grande casserole, sur feu moyen-vif, chauffer l'huile. Ajouter le poulet et cuire, en retournant une fois, jusqu'à ce qu'il soit légèrement doré, environ 4 minutes de chaque côté. Réserver dans un plat.

Dans la casserole, ajouter l'oignon et l'ail et laisser ramollir, en remuant, environ 5 minutes. Y verser le vin et remuer, en raclant le fond de la casserole pour en détacher les sucs. Laisser bouillir jusqu'à ce que le vin soit presque entièrement évaporé, environ 5 minutes. Incorporer les tomates avec leur jus, le basilic, l'origan et les olives. Saler et poivrer. Amener le mélange à ébullition, puis laisser mijoter sur feu moyen, à découvert, en remuant de temps à autre, jusqu'à ce que les tomates se défassent et que le liquide ait réduit de moitié, environ 10 minutes.

Remettre le poulet et son jus dans la casserole. Couvrir et laisser mijoter jusqu'à ce que la viande soit ferme au toucher, de 5 à 6 minutes de chaque côté. Garnir de feta et de persil et servir.
Source: Châtelaine / 100 recettes exquises

samedi 30 octobre 2010

Tarte aux framboises et mousse au chocolat blanc

Cette provient d'un livre de recettes qu'une de mes copines au travail m'a donné hier soir. En fait, je suis arrivée au travail et un beau livre m'attendait sur le comptoir aux postes des soins. Mr. Tomates cerises qui est infirmier et qui travaille au même endroit que moi, avait laissé un marque-page pile à l'endroit de cette recette de tarte. Petit message subliminal de sa part. Ayant trouvé moi-même la recette très alléchante et étant une amoureuse inconditionnelle du chocolat blanc, j'ai décidé de lui faire plaisir et de lui offrir ce dessert en cette belle première journée de nos vacances. Mon petit doigt me dit que je la referai dans un avenir pas si lointain que ça.


8 portions
Temps de préparation: 50 minutes (temps complet)

Pâte facile au babeurre

1 tasse de farine tout usage
1/2 c. à thé de sel
1/3 tasse de saindoux
1 c. à soupe + 1 1/2 c. à thé de beurre
1 c. à thé d'huile végétale
2 1/2 à 3 c. à soupe de babeurre

Dans un bol moyen, mélanger la farine et le sel. Incorporer le beurre à l'aide d'un coupe-pâte (ou de deux couteaux entrecroisés), jusqu'à ce que les particules aient la grosseur de petits pois. Combiner l'huile et le babeurre à la fourchette, jusqu'à ce que toute la farine soit humidifiée et que la pâte se détache des parois du bol.

Garniture au chocolat blanc
1 c. à thé de gélatine sans saveur
2 c. à soupe de liqueur à saveur d'orange ou de jus d'orange (moi, Grand Marnier)
1 1/2 tasse de crème à fouetter
3 onces de chocolat blanc, en copeaux
2 tasses de framboises fraîches
1/2 tasse de gelée de cassis
Préchauffer le four à 240 C (475 F). Préparer la pâte. Sur une surface légèrement enfarinée, abaisser la pâte au rouleau, en un cercle dépassant de 5 cm (2 po) à l'envers. Plier la pâte en quatre et la déposer sur l'assiette. Déplier et presser fermement dans l'assiette sur le fond et les côtés. Couper l'excès de pâte de 2.5 cm (1 po) du bord extérieur de l'assiette. Plier et rouler les dessous de la pâte, à galité avec l'assiette; presser les dents de la fourchette ou festonner, si désiré. Piquer le fond et les côtés de lapâte partout avec la fourchette. Cuire de 8 à 10 minutes ou jusqu'à coloration dorée. Laisser refroidir complètement environ 30 minutes.

Entre-temps, dans une casserole de 2 litres (8 tasses), saupoudrer la gélatine sur la liqueur d'orange et laisser reposer 5 minutes pour ramollir. Incorporer 175 ml (3/4 tasse) de crème à fouetter. Réchauffer sur feu doux, en brassant continuellement, jusqu'à ce que la gélatine soit dissoute. Incorporer le chocolat blanc jusqu'à ce qu'il soit fondu et lisse. Transférer dans un bol moyen et réfrigérer environ 30 minutes, en brassant occasionnellement, jusqu'à ce que le mélange soit froid, mais non pris.

Dans un bol moyen très froid, battre 175 ml (3/4 tasse) de crème à fouetter au batteur électrique à grande vitesse, jusqu'à la formation de pics fermes. Incorporer la crème fouettée en pliant dans le mélange de chocolat blanc. Déposer le mélange à la cuillère dans la croûte cuite. Réfrigérer environ 1 heure ou jusqu'à ce que la garniture ait pris. Disposer les framboises sur le dessus.

Dans un petit bol allant au four à micro-ondes, faire chauffer la gelée de cassis à découvert, à température élevée, environ 30 secondes, ou jusqu'à ce qu'elle soit fondue. Badigeonner la gelée sur les framboises. Réfrigérer jusqu'au moment de servir.
Source: Cuisine avec Betty Crocker

vendredi 29 octobre 2010

Cocktail dînatoire «Laissez-vous emPorcter»

Ce soir c'étais le cockail dînatoire qui portait sur le porc et les produits de la Boucherie Charcuterie Perron. Les chefs Geneviève Tremblay et Caroline Fillion ont mis au point et cuisiné les recettes suivantes:

Rillettes de porc Perron confit (Un pur délice! et ma recette préférée) La présentation était d'ailleurs superbes.

Roulade de filet de porc (J'ai adoré-adoré-adoré!) Très jolie présentation également et classée au numéro 3 de mes préférés.

Huîtres rockefeller - C'était la première fois que j'en mangeais et je n'ai pas détesté du tout. Probablement que je m'y habituerais.

Porc fumé sur polenta et sa salsa (numéro 4) Génial! J'aime beaucoup. À mettre sur mon menu des fêtes comme entrée assurément.

Salade de topinambours au jambon Bobino Perron (Au top en deuxiême place et surtout la surprise du menu) Dieu que c'était bon! Un goût frais et qui nous laisse un goût de ....puis-je en reprendre s'te plaît, s'te plaît!

Pâté de foie Perron au poivre vert - J'ai apprécié fortement.

Won ton farcis - Juste un mot à dire: «Menoum!» Je vais certainement me donner la peine d'en faire quelques-uns...juste pour impressionner mes invités.

Jarret de porc au chaud-froid et compote de citrouille - Très intéressant!

Boudin noir Perron et poireaux - Je retiens surtout la délicieuse fricassée de fruits et poireaux sur le top (mélange sucré-salé).

Tarte aux poires et chocolat à la cardamome - Mioum! et une si jolie présentation.

En gros, j'ai passé une très belle soirée. À part le menu, il y avait des musiciens de la région (piano et violoncelle) ; fabuleux! Le tout dans une atmosphère festive et très conviviale. Je vais assurément y participer de nouveau. Il est à noter que ce coup-ci, je n'ai pas rempli un sac à ras-bord (j'ai été très raisonnable) Caro B.

Pouding au chocolat à l'ancienne de Martha Wheaton

Ce pouding au chocolat est décidément le meilleur pouding fait maison que j'ai pu goûter. Il a une texture riche, crémeuse et épaisse. C'est simple, il goûte le ciel!!! J'ai utilisé un mélange de chocolat noir 72% et au lait 34% (je n'avais plus suffisamment de chocolat noir) de la chocolaterie, ce qui a eu pour résultat de donner une couleur plus pâle.


Donne de 4 à 6 portions


2 tasses de lait
3/4 tasse de sucre granulé
1/4 c. à thé de sel
6 c.à table de farine
3 carrés (3 onces) de chocolat non sucré, brisés en morceaux
3 tasses de lait évaporé Carnation
1 gros oeuf, légèrement battu
1 c. à thé de vanille
Crème fouettée, sucrée pour garnir (facultatif)


Dans un petit bol, mélanger ensemble le lait, le sucre, le sel et la farine. Réserver.

Dans un bain-marie, combiner le chocolat et le lait évaporé; brasser avec une cuillère de bois jusqu'à ce que le chocolat soit complètement fondu. Ajouter le mélange de farine et cuire jusqu'à épaississement environ 10 minutes. Ajouter l'oeuf battu au mélange de chocolat à la dernière minute. Retirer du feu et ajouter la vanille.

Mettre dans des coupes et réfrigérer plusieurs heures avant le service. Pour servir, ajouter généreusement une cuillère de crème fouettée sur chaque coupe de pouding. Purement délicieux!!!
Déclinaison: Sara Perry / Deep Dark Chocolate

jeudi 28 octobre 2010

Yogourt à la compote de pommes et de poire

J'ai encore plusieurs pommes à la maison, ce qui a inspiré cette recette de yogourt. Contre toute attente, ils sont délicieux. Ils ont un bon petit goût de chaussons aux pommes Pillsbury.


4 tasses de lait entier (3.25%)
1/4 tasse de lait en poudre Carnation
1/4 tasse de sucre
1 sachet de Yogourmet
1/4 tasse de sirop d'érable

Compote de pommes et de poire
4 à 5 pommes
1 poire coupée en petits cubes
Cannelle moulue, au goût
Noix de muscade, au goût
2 c. à soupe de sucre

Mettre tous les ingrédients de la compote de fruits dans une casserole. Faire cuire de 10 à 15 minutes. Mettre de côté; laisser refroidir.

Dans une grande casserole, mettre le lait, le sucre, le sirop d'érable et le lait en poudre; bien mélanger. À l'aide d'un thermomètre à bonbons, faire chauffer la préparation jusqu'à 82 C. Mettre de côté et laisser la température redescendre à 42-44 C. Ajouter le sachet de Yogourmet; bien mélanger.

Séparer la compote de fruits dans les pots de la yaourtière. Verser la préparation à base de lait délicatement sur les fruits. Décoller la yaourtière en programmant 10 h 30.

Brochettes de filet de porc à l'aigre-douce

Petit souper improvisé fait à partir d'une recette de marinade prise chez Josée du blog Le coin recettes de Jos. Un régal! J'ai accompagné les brochettes d'un riz style La Casa grecque.


1 à 2 filets de porc
1 oignon rouge, en quartiers
1 poivron rouge, en gros cubes
1 paquet de champignons blancs, en tranches

Marinade aigre-douce

3 c. à soupe de miel liquide
3 c. à soupe de sauce soya
3 c. à soupe de vin de riz ou de Xérès sec (moi, Saké)
3 c. à thé de cassonade ou de sucre
2 c. à soupe de ketchup
6 gousses d'ail
Éplucher les gousses d'ail et les hacher finement.

Dans un grand bol, faire dissoudre le miel et le sucre dans le vin et la sauce soya. Ajouter le ketchup et l'ail haché; bien mélanger le tout.

Disposer les pièces de viande dans le récipient de marinage (moi, un grand sac refermable), les couvrir de marinade, fermer hermétiquement et placer au réfrigérateur environ 12 heures (moi, 24 h). De temps en temps, retourner les pièces de viande dans la marinade.

Monter la viande et les légumes sur des brochettes.

Pendant la cuisson du porc, verser la sauce de marinage sur les faces des pièces de viande ayant commencé à griller.
Déclinaison: Le coin recettes de Jos

mercredi 27 octobre 2010

Jewish Apple Cake

Un délicieux gâteau aux pommes. Il est absolument irrésistible! Pour le servir, j'ai concocté une petite sauce au caramel à la fleur de sel (non montrée sur les photos). J'aurais tout aussi bien pu le servir avec une boule de glace à la vanille (Peut-être bien demain. hi!hi!) J'ai écouté l'émission de Dave Lieberman à Food Network, où il faisait cette merveille. D'ailleurs, c'est à partir de là que je me suis procurée ses deux livres de cuisine publiés à ce jour; j'aime beaucoup sa simplicité.


Donne de 12-15 portions

Pour les pommes
1 1/2 lb de pommes Golden Delicious, pelées et coupées en tranches de 1/4 po
Le jus d'un citron
1/4 tasse de sucre
1 c. à thé de cannelle

Pour la pâte à gâteau
4 gros oeufs
1 1/2 tasse d'huile végétale
1/2 tasse de beurre non salé, fondu
2 tasses de sucre
1 c. à thé de vanille
1/2 tasse d'eau chaude
2 1/2 tasses de farine tout usage
1/2 c. à thé de sel
1 c. à table de poudre à pâte

Un moule à bundt
Préchauffer le four à 350 F.

Mélanger les pommes avec le jus de citron, le sucre et la cannelle dans un bol. Réserver.

Dans un grand bol, battres les oeufs. Ajouter l'huile, le beurre fondu, le sucre, la vanille et l'eau; brasser jusqu'à ce que la préparation soit crémeuse. Dans un autre bol, combiner la farine, le sel et la poudre à pâte; bien mélanger.

Ajouter graduellement le mélange de farine aux liquides et brasser jusqu'à incorporation complète. Ne pas trop mélanger.

Graisser et enfariner un moule à bundt. Étendre le quart de la pâte dans le moule puis étendre le tiers des pommes sur la pâte. Faire encore deux couches de pommes en étendant une couche de pâte après chaque addition. Finir par une couche de pâte; bien lisser le dessus.

Mettre au four pendant 70 minutes, jusqu'à ce que le dessus du gâteau soit bien doré et qu'un couteau inséré au centre en ressorte propre.
Déclinaison: Dave Lieberman / Dave's Dinners

mardi 26 octobre 2010

La bolognaise d'enfer de Louis-François Marcotte

Cette recette a piqué ma curiosité dès que j'ai consulté le livre de recette. Elle est différente de toutes celles que j'ai essayé puisqu'elle est obtenu à partir de la viande de jarrets de boeuf. Le résultat a été unanime, on adore. Elle est extrêmement savoureuse! À refaire. Se congèle très bien.


2 kg (4 1/4 lb) de viande de bleuf à braiser (de préférence les jarrets)
1/2 tasse d'huile d'olive extra-vierge
2 tasses de pancetta coupée en dés
4 carottes coupées en dés
2 gros oignons coupés en dés
2 branches de céleri coupées en dés
10 gousses d'ail hachées grossièrement
1 bouteille de vin rouge
2 boîtes de 796 ml (28 oz) de tomates en dés
3 c. à soupe de pâte de tomates
4 branches de thym
3 feuilles de laurier
1 tasse de crème 35%
Sel et poivre du moulin

Préchauffer le four à 180 C (350 F).

Dans une marmite, faire brunir la viande de chaque côté dans un peu d'huile d'olive bien chaude. La coloration doit être uniforme pour en retirer un maximum de saveur. Ajouter la pancetta et poursuivre la cuisson pendant 5 minutes. Saler et poivrer bien. Retirer ensuite les jarrets de boeuf et mettre de côté. Ajouter tous les légumes (sauf les tomates et la pâte de tomates) et faire revenir à feu vif pendant 4-5 minutes en remuant avec une cuillère en bois. Saler et poivrer. Déglacer ensuite au vin rouge et, à l'aide de la cuillère de bois, gratter le fond de la marmite pour décoller les sucs. Mouiller la préparation avec les tomates, la pâte de tomates et le reste des aromates. Couvrir et enfourner pour une période de 2 h 30 à 3 heures.

Sortir la marmite du four et retirer délicatement les pièces de boeuf du bouillon obtenu. Laisser tiédir la viande et l'effilocher grossièrement. Vous pouvez même l'écraser à l'aide d'un pilon à patate pour bien la défaire. Remettre la viande dans la sauce et faire réduire encore un peu. Terminer avec l'ajout de la crème. Rectifier l'assaisonnement et servir sur les pâtes de votre choix.
Déclinaison: Simple et Chic de Louis-François Marcotte

Tarte au sirop d'érable de ma mère (version tartelettes)

Recette qui date de mes jeunes années chez mes parents. Cela fait déjà de trop de nombreuses années que ma mère n'a pas fait sa fameuse tarte au sirop d'érable et hier, j'étais en panne d'inspiration. Je me cherchais un dessert très simple à réaliser et fait avec un ingrédient très populaire à la maison. Ayant une nouvelle cargaison (oui, cargaison hi!hi!) de sirop d'érable et des pâtes à tartelettes au congélateur, je n'ai pas hésité une seconde. Mes enfants et le pire bec sucré de la planète (Mr. Tomates cerises et Basilic), ont accueilli leur dessert avec jubilation. Vous pouvez servir la tarte au sirop d'érable avec de la crème fouettée, si désirée. Moi, j'ai même été jusqu'à sortir les pacanes et le sucre d'érable! (Est-ce que cela va être assez sucré pour mes petits gloutons? hi!hi!)


1 abaisse de tarte cuite (moi, 12 tartelettes)

1 tasse de sirop d'érable
1/2 tasse de farine diluée dans un eau d'eau
1/2 tasse de crème (moi, 35%)
Une pincée de sel

Garniture
Crème fouettée
Pacanes entières
Sucre d'érable râpé, si désiré


Faire bouillir le sirop d'érable et ajouter la farine diluée. Brasser jusqu'à épaississement. Passer le tout au tamis pour enlever les grumeaux. Ajouter la crème et faire cuire à feu doux jusqu'à consistance voulue. Verser la préparation dans la croûte à tarte et réfrigérer jusqu'au moment de servir.
Source: Ma mère Réjeanne Pearson

lundi 25 octobre 2010

Boeuf braisé au vin rouge, au miel et au thym de Dave Lieberman

Le plat réconfortant par excellence! Je ne pourrais jamais me passer d'un bon plat de boeuf braisé à l'automne. Celui-ci, est parfumé au miel et au thym. Le miel donne une saveur légèrement sucré à la sauce qui caramélise à la fin de la cuisson. Purement génial et fantastique! À refaire dans un futur proche. Dave Lieberman est un chef new-yorkais que j'ai découvert à Food network, il a une approche très glamour des bons petits plats maisons.

Pour 6 personnes


1 morceau de boeuf à braiser de 4 lbs (moi, palette de boeuf)
Sel et poivre noir fraîchement moulu
3 c. à table d'huile végétale
3 petits oignons, coupés en cubes moyens
10 gousses d'ail, légèrement écrasées
1 lb de carottes, coupées en morceaux de 1 po
3 onces de pâte de tomate
2 tasse de bouillon de boeuf, de poulet ou de légumes (moi, bouillon de boeuf)
2 tasses de vin rouge
2 c. à soupe de miel
8 brins de thym frais
2 lbs de pommes de terre, pelées et coupées en cubes de 1 1/2 po
Assaisonner le rôti de sel et de poivre au goût.

Faire chauffer l'huile dans une cocotte (style Creuset), à feu levé, pendant quelques minutes. Ajouter la viande et la saisir de tous les côtés. Retirer et réserver sur une assiette de service. Baisser le feu à médium. Ajouter les oignons, l'ail, les carottes et cuire pendant 5 minutes, brasser souvent. Ajouter la pâte de tomate et cuire quelques minutes de plus. Ajouter le bouillon, le vin rouge, le miel et le thym, brasser et remettre la viande dans le plat. Couvrir la cocotte et la mettre dans le four préchauffé à 325 F; cuire pendant 2 1/2 heures, retourner la viande deux fois durant la cuisson.

Ajouter les pommes de terre dans la cocotte et cuire, non couvert, 45 minutes de plus, jusqu'à ce que la viande et les pommes de terre soient tendres.
Source: Dave's Dinners / Dave Lieberman

Crème de légumes à la canandienne

J'ai toujours adoré faire des crèmes de légumes. Sans savoir pourquoi, je les préfère à toutes autres soupes ou potages. Chez moi, il y a presque toujours une soupe ou un potage qui me sert de repas le midi dès le mois de septembre. Ma soupe est presque toujours accompagnée de biscottes, de pain frais et de fromage cheddar frais. Dans ma famille, c'est un des plats les plus réconfortants qui soi.


Donne environ 8 tasses

2 c. à soupe de beurre
1/2 tasse de carotte, en cubes
1/2 tasse de navet, en cubes
1/4 tasse de pommes de terre, en cubes
1/2 tasse de poireau, en tronçons
1/2 tasse de céleri, en tronçons
1/2 oignon, en cubes
1 tasse de tomates, en cubes
3 tasses de bouillon de boeuf
Sel et poivre
1/2 tasse de crème 35%
2 c. à thé de persil, haché
Dans une casserole, faire fondre le beurre, faire suer les légumes et les tomates, 5 minutes.

Ajouter le bouillon; amener à ébullition; laisser mijoter à feu doux, 30 minutes. Passer au mélangeur; incorporer la crème; parsemer de ciboulette; servir.
Source: Qu'est-ce qu'on mange?/ Les Cercles de Fermières du Québec (livre vert)

dimanche 24 octobre 2010

Muffins tricolores de Esther B.

Le seul mot qui me vient à l'esprit pour vous décrire ces muffins est: «Miam!». Lorsque j'ai vu cette recette chez Esther B., elle m'a tout de suite plu et j'avais l'intention de la faire quelque part cette semaine. Seulement, c'était compté sans l'intervention gourmande des jumeaux suspendus au-dessus de mon épaule et qui ont vu la dite recette. Ils m'ont supplié de la faire immédiatement. Comme toute bonne maman adorant ces fils, j'ai obtempéré dans la seconde (faut dire qu'ils étaient tentant en diable) hi!hi! Voici donc, ma propre adaptation des fabuleux muffins tricolores de la très gentille et adorable Esther B.

Portions 11 muffins (moi 5 gros muffins- j'ai pris de gros moules à muffins)

Pâte au chocolat au lait
2 oeufs
100 g (2/3 tasse) de chocolat au lait
70 g (1/3 tasse) de sucre
150 g (1 1/4 tasse) de farine
50 g (1/4 tasse) de beurre fondu
1 c. à soupe de crème 15% champêtre
2 c. à thé de poudre à pâte
Pâte au chocolat blanc
2 oeufs
100 g (2/3 tasse) de chocolat blanc
60 g (un peu moins de 1/3 tasse) de sucre
150 g (1 1/4 tasse) de farine
50 g (1/4 tasse) de beurre fondu
1 c. à soupe de crème 15 % champêtre
2 c. à thé de poudre à pâte

Nutella
Préchauffer le four à 180 C (350 F).
Pâte au chocolat au lait
Dans un bol, mélanger l'oeuf et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter le beurre et la crème. Verser le chocolat fondu et bien fouetter. Ajouter la farine et la poudre à pâte en même temps et fouetter à nouveau. Réserver au frais.

Pâte au chocolat blanc
Faire exactement la même chose dans un autre bol.

Dans les caissettes en papier (doubler si elles sont minces) ou les moules à muffins, verser une cuillère de préparation chocolat au lait-une bonne cuillerée de Nutella-une cuillère de préparation au chocolat blanc.

Enfourner pendant 15 minutes en surveillant la cuisson à l'aide d'une pointe de couteau (elle doit ressortir sèche).

Boeuf sauté, sauce aux prunes

Une recette que j'ai adaptée d'une recette pigée dans le livre Tout au wok/ Rapide et gourmand. Dans le livre, c'était une recette de nouilles sautées à l'agneau. Moi, j'avais le goût de manger un délicieux riz thaïlandais au jasmin. En fait, j'ai adapté la recette à ce que j'avais dans mon réfrigérateur et dans le garde-manger. Cela a donné ce résultat et c'était tout bonnement délicieux! La petite sauce aux prunes a un délicieux petit goût d'huile de sésame.


Pour 4 personnes
Préparation et cuisson: 35 minutes


2 c. à soupe d'huile d'arachide
700 g de boeuf émincé en languettes
1 gros oignon rouge coupé en tranches épaisses
2 carottes moyennes coupées en tranches fines
1 gousse d'ail pilée
10 g de gingembre frais râpé
150 g de poivron rouge en lamelles
1 brocoli paré en petits bouquets ou 150 de pois gourmands coupés en deux
125 ml de sauce aux prunes
1 c. à thé de sauce soya
60 ml de bouillon de poulet
1 c. à thé d'huile de sésame
2 c.à thé de graines de sésame grillées
Échalotes vertes émincées au goût pour la garniture
Faire chauffer la moitié de l'huile d'arachide dans un wok et faire dorer la viande sur toutes les faces, en procédant en plusieurs tournées. Réserver.

Dans le reste de l'huile, faire fondre l'oignon quelques minutes. Ajouter les carottes, le brocoli, l'ail et le gingembre, laisser cuire encore 2 minutes en remuant.

Remettre la viande dans le wok. Incorporer les poivrons. Mélanger ensemble la sauce soya, la sauce aux prunes, le bouillon de poulet et l'huile de sésame. Ajouter la sauce dans le wok; remuer délicatement. Décorer de graines de sésame et d'échalotes vertes émincées.

samedi 23 octobre 2010

Gaufres au babeurre avec sa compote de pommes

Maintenant, je garde toujours une certaine quantité de babeurre congelé à la maison. Je l'utilise de plus en plus dans les recettes de gâteau, muffins et compagnie. En faisant un petit tour parmi ma très grande liste de blogs préférés, je suis tombée sur cette recette de gaufres; il faut dire que la présentation du blog Paris Pastry était sublime et attirait l'oeil. En ce beau samedi matin, la voici donc pour le plus grand plaisir gourmand des grands et des petits. Noubliez surtout pas le sirop d'érable. Miam!

Pour 4 personnes


2 tasses de farine
2 c. à soupe de sucre
2 c. à thé de poudre à pâte
1 c. à thé de soda à pâte
1/2 c. à thé de sel
2 tasses de babeurre
1/2 tasse (1 bâton) de beurre non salé, fondu
2 gros oeufs
Dans un bol moyen, combiner ensemble la farine, le sucre, la poudre à pâte, le soda à pâte et le sel; réserver. Dans un grand bol, combiner le babeurre, le beurre et les oeufs; ajouter le mélange de farine et mélanger jusqu'à ce que le tout soit bien combiné.

Faire cuire les gaufres dans un gaufrier en suivant les indications fabricant.


Compote de pommes

1 lb de pommes telles que Granny Smith, Pink Lady et Rome Beauty, pelées et coupées en morceaux de 1 po
1 c. à soupe de jus de citron
1/2 c. à thé de Calvados, Brandy de pommes ou Cognac (facultatif) (moi Cognac)
1/4 tasse de sucre
1/4 c. à thé de cannelle moulue

Combiner tous les ingrédients dans une grande casserole. Couvrir et laisser cuire à feu bas, en brassant à l'occasion jusqu'à ce que les pommes soient tendres, environ 30 minutes. Laisser refroidir complètement. Peut être conservée pendant 1 semaine au réfrigérateur.
Source: Martha Stewart / Everyday Food par Paris Pastry

vendredi 22 octobre 2010

Gâteau aux dattes de ma grande-tante Fernande

Le voici, le voilà! Le premier gâteau que j'ai cuisiné à l'âge de 9 ans, grimpé sur un petit banc et ma maman pas trop loin gardant un oeil sur sa progéniture. Je vous dirais que c'est le gâteau le plus populaire dans la branche de la famille de ma mère. Ma grande-tante Fernande, avait donné la recette à toute ces nièces dont ma mère et ses 3 soeurs. Je me souviens des partys d'été que la famille Pearson faisaient à un des chalets de la famille et que comme par hasard deux soeurs avaient fait le même gâteau aux dattes pour le plus grands plaisirs de la dizaine d'enfants présents. J'avoue que ce gâteau garde une place très particulière dans mon coeur et dans ma cuisine; il fait partie de mes classiques et surtout, il est à l'épreuve du temps.


3/4 tasse de graisse
1 1/4 tasse d'eau bouillante
2 oeufs
1 tasse de dattes hachées
1 tasse de sucre
2 tasses de farine
1 c. à thé de poudre à pâte
1/2 c. à thé de sel
1 c. à table de cacao (moi, j'en mets au moins 1/2 tasse; je l'aime plus chocolaté)

Garniture
1/4 tasse de sucre Demerara
1/2 tasse de noix de Grenoble hachées (moi, pacanes; c'est meilleur)
1 paquet de brisures de chocolat mi-sucré
Dans un bol, ajouter l'eau bouillante sur les dattes. Dans un autre bol, battre les oeufs. Ajouter la graisse et le sucre. Tamiser la farine avec le sel, la poudre à pâte et le cacao. Ajouter les dattes au mélange d'oeufs, ainsi que les ingrédients secs. Verser dans un moule rectangulaire de 13 x 9 po. Étendre la garniture sur la pâte. Cuire au four 35 minutes à 350 F.
Source: Recette de ma famille côté Fortin-Pearson

Gratin de poulet au parmesan

Cette recette me vient de ma grande soeur Annie. C'est très bon, vous dirait ma famille. Moi, j'ai accompagné ce repas de pâtes aux fines herbes et au beurre, ainsi que de brocoli. J'aurais tout aussi bien pu servir ce plat avec une salade.


pour 4 personnes

4 blancs de poulet, désossés et pelés
4 c. à soupe de farine
4 c. à soupe d'huile d'olive
Sel et poivre noir

Sauce tomate
1 c. à soupe d'huile d'olive
1 oignon, haché fin
1 branche de céleri, coupé fin
1 poivron rouge, en dés
1 gousse d'ail, écrasée
19 oz de tomates morcelées avec le jus
150 ml de bouillon de poulet
1 c. à soupe de purée de tomate
1 c. à thé de sucre
1 c. à soupe de basilic frais, haché
1 c. à soupe de persil frais, haché

Pour la composition, il faut:
225 g de fromage mozzarella en tranches
4 c. à soupe de parmesan râpé
2 c. à soupe de chapelure de pain frais
Pour la sauce, chauffer 1 c. à soupe d'huile dans une poêle et faire revenir l'oignon, le céleri, le poivron et l'ail. Ajouter les tomates et leur jus, le bouillon de poulet, la purée de tomate, le sucre et les herbes. Saler et poivrer. Porter à ébullition. Laisser mijoter 30 minutes pour obtenir une sauce épaisse. Remuer de temps en temps.

Diviser les blancs de poulet en 2 et les aplatir entre 2 feuilles de pellicule plastique jusqu'à une épaisseur de 1/4 po. Saler et poivrer la farine. Fariner les filets de poulet en les secouant pour éliminer le surplus de farine.

Préchauffer le four à 350 F. Chauffer le reste de l'huile dans une grande poêle et faire dorer le poulet à feu vif de 3 à 4 minutes. Dans un grand plat allant au four, alterner les couches d'ingrédients. Commencer par le poulet, puis les 2 fromages et la sauce tomate. Continuer ainsi, en finissant par une couche de fromage saupoudrée de chapelure. Cuire au four sans couvrir de 20 à 30 minutes, le temps que le plat dore.
Source: Ma grande soeur Annie B.

jeudi 21 octobre 2010

Filet de porc grillé, sauce aux canneberges et poire

Aujourd'hui, je vous fait à toutes et à tous un cadeau. Je vous offre cette recette (sauce) qui provient de mon premier cours de cuisine. C'est donc une exclusivité du chef et propriétaire des Ateliers de cuisine Le fruit de ma passion, Caroline Poirier. Juste pour vous dire, lorsqu'on y a goûté en cours, nous avons fini le plat à la cuillère. C'était beau de nous voir aller! De toutes les sauces aux canneberges que j'ai testées, celle-ci est ma préférée. Pour moi, elle est à se rouler par terre ou si vous préférez, elle goûte le ciel! J'ai servi le tout avec des fèves vertes et des pommes de terre grelots grillées à l'huile d'olive, poivre noir tribal et épices à légumes de Philippe De Vienne


2 filets de porc
Huile d'olive
Sel de mer
Poivre noir du moulin

Sauce aux canneberges
500 ml de canneberges fraîches
250 ml de jus d'orange
80 ml (1/3 tasse) de sucre
7 ml (1 1/2 c. à thé) de via-naigre balsamique ou de cidre (moi, balsamique)
5 ml (1 c. à thé) de zeste d'orange râpé
1 poire ou une pomme pelée et râpée (moi, une poire en petits cubes comme dans mon cours)
Pour commencer, badigeonner les filets de porc d'huile d'olive et saupoudrer dessus du sel et du poivre. Faire griller au four à 325 F jusqu'à ce qu'un thermomètre à viande indique 66 C (viande rosée).

Sauce

Dans une casserole, mélanger tous les ingrédients, sauf la poire.

Porter à ébullition et réduire le feu, en remuant de temps en temps.

Cuire environ 5 à 7 minutes ou jusqu'à ce que les canneberges éclatent.

Ajouter la poire et cuire 1 minute.


Servir sur les filets de porc tranchés. Accompagner d'un légume vert.
Déclinaison: Ateliers de cuisine Le fruit de ma passion / Fonds, sauces et cuisson des viandes