Mot de l'auteure

J'ai commencé à cuisiner à l'âge de 9 ans. Ma mère me faisait grimper sur un petit banc et m'a rapidement transféré sa passion pour la cuisine. Ce blog représente mon livre de recettes virtuel. J'y collectionne des recettes de famille, des recettes prises dans divers livres que je possède et plusieurs recettes sont tirées de mes blogs favoris. J'espère que vous y retrouverez ce que vous cherchez. J'espère ainsi vous transférer mon amour pour la cuisine. Bienvenu à tous!

Caroline B.

lundi 28 février 2011

Côtelettes de porc à la salsa de tomates et de pêches

Hier soir, je me suis lâchée lousse avec cette belle recette de côtelettes de porc toute ensoleillée et qui demande peu de temps à préparer. C'est la salsa de pêches et de tomates qui a retenu mon attention dans cette recette. Je me demandais bien quel effet fantastique donnait cette combinaison de fruits. Je peux vous dire dès maintenant qu'elle est vraiment fabuleuse! La salsa a un délicieux goût sucré-salé que j'adore et qui accompagne à merveille les côtelettes de porc. Vraiment délicieux!


4 portions
Temps de préparation: 15 minutes
Temps de cuisson: 25 à 30 minutes


45 ml (3 c. à soupe) de pâte de tomates
45 ml (3 c. à soupe) de cassonade
15 ml (1 c. à soupe) de miel
15 ml (1 c. à soupe) de gingembre frais, râpé finement
30 ml (2 c. à soupe) de sauce tamari
10 ml (2 c. à thé) de romarin
75 ml (1/3 tasse) de jus de citron
3 gousses d'ail hachées finement
Quelques gouttes de Tabasco
Sel et poivre du moulin
8 côtelettes de porc papillon
3 tomates mondée, épépinées et coupées en dés
2 pêches sans la peau, dénoyautées et coupées en dés
Préchauffer le four à 180 C (350 F).

Mélanger uniformément tous les ingrédients à l'exception des côtelettes de porc, des tomates mondées et des pêches.

Séparer cette préparation en deux. Faire mariner les côtelettes dans la moitié du mélange au moins deux heures au réfrigérateur. Réserver le reste de la marinade au frais.

Déposer les côtelettes marinées sur une plaque, couvrir d'une feuille de papier d'aluminium et cuire au four de 25 à 30 minutes.

Pendant ce temps, dans une petite casserole à fond épais, faire chauffer à feu moyen l'autre moitié de la marinade environ 5 minutes. Incorporer ensuite les dés de tomates et de pêches, et faire réduire de 5 à 10 minutes supplémentaires.

Retirer les côtelettes du four, servir deux portions par convive et napper de la salsa parfumée.

Déclinaison: La cuisine des saisons de Clodine / Jean-François Plante

dimanche 27 février 2011

Brioches à la crème sure et aux épices



Ce matin, je me suis réveillée avec l'idée de faire de délicieuses brioches aux arômes d'épices. Après avoir fait le petit-déjeuner de Zachary, me voilà prête à commencer ma production de brioches. Zachary qui est très curieux et qui montre déjà de l'intérêt pour la cuisine approche une chaise du comptoir et commence à me poser tout plein de questions en ajoutant toujours le fameux «Pourquoi?» (il va avoir 3 ans bientôt-début avril). Me voilà avec mon tout-petit en train de lui expliquer les rudiments de la boulangerie «version bébé». Il me regarde avec de grands yeux rieurs et décide que lui aussi veut rouler de la pâte. Finalement, nous nous sommes bien amusés tous les deux et Zach est tout fier d'avoir aidé sa mère (il est certain qu'il y a quelques petits doigts dans la pâte, mais c'est trop drôle!!!) Mon fils me fait rire aux larmes!!! Il montre également déjà, une prédisposition à faire la vaisselle (Incroyable, il aime ça et le plus drôle, c'est qu'il est doué pour essuyer!) Voici donc, ma réalisation de la journée avec l'aide de Mr. Zachary! Je peux vous dire également, qu'il y a une délicieuse odeur d'épices dans toute la maison. Miam!!


Donne 12 brioches
Préparation: 35 minutes
Repos: 5 minute
Temps de levée: 45 minutes
Cuisson: 15 minutes
1 sachet de levure sèche active (8 g)
1/4 tasse + 2 à 4 c. à thé d'eau légèrement chaude (70 à 80 ml)
1 tasse de crème sure (250 ml)
3 c. à table de sucre (45 ml)
2 c. à table de graisse végétale (30 ml)
1 c. à thé de sel (5 ml)
1/8 c. à thé de bicarbonate de sodium (0.5 ml)
1 oeuf
3 à 3 1/4 tasse de farine (750 à 810 ml)
2 c. à table de beurre ramolli (30 ml)
1/3 tasse de cassonade tassée (80 ml)
1/2 c. à thé de cannelle moulue (2 ml)
1/2 c. à thé de muscade râpée (2 ml)
3/4 tasse de sucre glace (180 ml)
Dans un grand bol, saupoudrer la levure sur 1/4 tasse de l'eau chaude. Réserver. Dans une petite casserole, chauffer la crème sure, le sucre, la graisse végétale et le sel à feu moyen-doux, en brassant, jusqu'à ce que le mélange soit chaud et la graisse végétale commence à fondre. Ajouter le bicarbonate de sodium et mélanger. Incorporer le mélange de crème sure chaud et l'oeuf au mélange de levure réservé. À l'aide d'une cuillère de bois, incorporer suffisamment de farine pour obtenir une pâte lisse et molle (elle sera légèrement collante).

Sur une surface légèrement farinée, pétrir la pâte de 3 à 5 minutes ou jusqu'à ce qu'elle soit lisse et élastique (ajouter suffisamment du reste de la farine pour l'empêcher de coller). Couvrir d'un linge propre et laisser reposer pendant 5 minutes.
Sur une surface légèrement farinée, abaisser la pâte en un rectangle de 18 po x 12 po (46 cm x 30 cm) et le badigeonner du beurre. Dans un petit bol, mélanger la cassonade, la cannelle et la muscade; parsemer uniformément ce mélange sur la pâte. En commençant par l'un des côtés longs, rouler le rectangle de pâte en un cylindre. Pincer l'ouverture pour sceller. Couper le cylindre en 12 tranches et les répartir dans 12 moules à muffins beurrés. Couvrir les moules d'une pellicule plastique et laisser lever la pâte dans un endroit chaud à l'abri des courants d'air pendant 45 minutes ou jusqu'à ce qu'elle dépasse le bord des moules de 1/4 à 1/2 po (5 mm à 1 cm).

Cuire au four préchauffé à 400 F (200 C) pendant environ 15 minutes ou jusqu'à ce que les brioches soient dorées. Déposer les moules sur une grille et laisser refroidir légèrement.

Dans un petit bol, mélanger le sucre glace et suffisamment du reste de l'eau pour obtenir une glace lisse et coulante. À l'aide d'une cuillère, arroser les brioches encore chaudes de glace. Servir chaud.
Déclinaison: Coup de Pouce cuisine/ recettes de Noël no 12

samedi 26 février 2011

Soupe d'okra aigre-douce

La soupe, c'est toujours réconfortant lors des grands froids de l'hiver! Aujourd'hui, c'est une de ces journées où la farniente est de rigueur car le froid m'empêche d'aller jouer à l'extérieur avec mon plus jeune. Donc, popotte et repos sont au rendez-vous dans ma maison. Je vous laisse avec cette soupe délicieusement aromatisée de cari et de galanga. Elle est tiré du livre de Caroline Dumas «Soupesoup».


Pour 6 personnes

2 c. à soupe d'huile d'olive
4 gousses d'ail hachées
1 c. à soupe de cari
1 c. à thé de poudre de galanga (épicerie fine- ici, Corneau et Cantin)
6 tomates en dés
1 L (4 tasses) d'eau bouillante
2 oignons moyens émincés
1/2 poivron rouge en julienne
6 okras (gombos) en julienne (sac de légumes surgelés)
1 c. à soupe de sucre de canne
Jus de 1 citron et de 1 lime
Sel de mer et poivre du moulin
Chauffer 1 c. à soupe d'huile à feu modéré dans une grande casserole. Faire revenir l'ail, le cari et le galanga quelques minutes ou jusqu'à ce que ce dernier soit odorant.

Incorporer la tomate et l'eau bouillante. Laisser mijoter 10 minutes, puis broyer à l'aide du mélangeur à main.

Chauffer 1 c. à soupe d'huile à feu modéré dans un poêlon. Faire revenir l'oignon et le poivron 5 minutes. Ajouter à la soupe.

Incorporer le reste des ingrédients. Laisser mijoter encore 5 minutes pour réchauffer le tout. Assaisonner.
Déclinaison: Soupesoup de Caroline Dumas

vendredi 25 février 2011

Youpi! C'est vendredi! Au menu: Verrines 4 chocolats de Christophe Felder

Ouf! J'ai fini par y arriver!! J'ai dû aller faire un petit tour à l'épicerie pour acheter de la crème 35% supplémentaire pour faire ce dessert plutôt riche. Heureusement pour moi, je disposais toujours de pâte de pistache faite maison. Lorsque j'ai vu cette verrine dans mon superbe livre de Christophe Felder, j'ai eu un coup de foudre instantané! Il fallait absolument que je la reproduise chez moi. Je vous ai déjà dit que je raffolais de la combinaison pistache-chocolat alors comment aurais-je pu passer tout droit? Impossible pour une amoureuse de chocolat comme moi!!!

Aujourd'hui, ce n'est pas un dessert hyper sucré que je vous présente, mais une succession de mousses (4) très très riches en calories grâce à la crème 35% et au merveilleux chocolat noir, au lait et blanc de ma chocolaterie préférée! D'ailleurs, j'y vais tellement souvent que la propriétaire reste surprise lorsque je sors seulement avec 2 sacs de 500 g chacun de pistoles de chocolat blanc et noir. L'autre jour, j'ai suggéré à Mr. Tomate l'idée de m'acheter le méga sac de pistoles...mais sans savoir pourquoi (c'est cynique), il a roulé les yeux!!! (exaspéré, je dirais!) hihihi!

Pour 6 verrines
Temps de préparation: 30 minutes
Temps de prise: 2 heures minimum


2 feuilles de gélatine
90 g de chocolat noir à 60 à 70%
90 g de chocolat au lait à pâtisser
90 g de chocolat blanc
40 g de pâte de pistache
250 ml de lait entier
50 g de crème liquide entière
3 jaunes d'oeufs
30 g de sucre semoule
500 ml de crème fouettée
Mettre les deux feuilles de gélatine dans de l'eau froide pour les faire ramollir. Préparer vos trois chocolats, les hacher finement et les placer dans trois récipients.

Placer la pâte de pistache dans un quatrième récipient.

Verser le lait et la crème liquide dans une casserole et les faire chauffer sur feu moyen.

Mélanger les jaunes d'oeufs avec le sucre semoule à l'aide d'un fouet, sans faire blanchir.

Verser une partie du liquide chaud dans les jaunes sucrés, mélanger et reverser le tout dans la casserole. Faire cuire «à la nappe» comme une crème anglaise. Retirer la casserole du feu.

Placer une feuille de gélatine égouttée dans le chocolat blanc et une dans la pâte de pistache.

Poser le récipient contenant le chocolat noir sur la balance et verser la crème cuite pour avoir 95 g de crème. Réaliser la même opération avec le chocolat au lait, le chocolat blanc et la pâte de pistache.

Ensuite avec un petit fouet, mélanger doucement les crèmes pour avoir quatre mélanges bien homogènes.

Verser 125 g de crème fouettée dans la crème à la pistache et la même quantité dans les autres récipients. Mélanger toutes les mousses à l'aide d'une spatule caoutchouc.

Répartir les mousses dans six récipients en commençant par la mousse noire, la blanche, le lait et en finissant par la pistache. Après avoir déposer une couche de crème, tapoter légèrement les pots sur la paume de votre main pour avoir des étages bien nets. Il se peut que vous soyez obligé de mettre les pots au réfrigérateur entre chaque couche afin d'éviter tout mélange. Réfrigérer 2 heures minimum.
Déclinaison: Pâtisserie! de Christophe Felder

Pâtes gratinées au fromage

En attendant que je sois prête à publier la gourmandise de ce magnifique vendredi (puisque je suis en congé), je vous offre cette recette de pâtes gratinées toute simple de Josée di Stasio. Hier soir, j'étais tellement fatiguée que la première chose qui m'est venue à l'idée de préparer pour le souper était des pâtes. Mr. Tomate et les enfants ne rechignent jamais à en manger et puis, c'est tellement facile, nourrissant et rapide à préparer. De plus, j'avais tous les ingrédients à ma disposition. Bon appétit!


6 portions


500 ml (2 tasses) de crème 35% ou crème champêtre 15%
1 boîte de 398 ml (14 oz) de tomates en dés ou entières hachées
750 ml (3 tasses) de cheddar extra-fort râpé
375 ml (1 1/2 tasse) de parmesan ou pecorino romano râpés
1 gros bouquet de basilic haché
500 g (1 lb) de tortiglioni ou autres pâtes courtes
125 ml (1/2 tasse) de chapelure
Un filet d'huile d'olive
Sel et poivre du moulin
Préchauffer le four à 200 C (400 F). Dans un grand bol, mélanger la crème, les tomates, le cheddar, 250 ml (1 tasse) de parmesan et le basilic. Saler et poivrer.

Dans une grande casserole, cuire les pâtes dans de l'eau bouillante salée jusqu'à ce qu'elles soient presque al dente. Bien égoutter.

Ajouter les pâtes aux ingrédients dans le bol et bien mélanger.

Verser sur les pâtes dans 6 ramequins de 375 ml (1 1/2 tasse) ou un plat à gratin.

Mélanger la chapelure, le reste du parmesan, un filet d'huile et répartir sur le dessus. Cuire au four de 12 à 15 minutes pour les ramequins et de 25 à 30 minutes pour le plat à gratin.
Déclinaison: Pasta Et Cetera / à la di Stasio

jeudi 24 février 2011

Poulet Général Tao de Jean-François Plante

Bon matin! Je suis arrivée de travailler tout à l'heure, alors vous comprendrez que ce matin je n'ai pas beaucoup de jasette. Je suis littéralement crevée (j'ai connu une nuit assez mouvementée) et je dois garder Zach avec moi à la maison, car il est toujours grippé. Donc, maman devra attendre l'heure de la sieste pour aller se reposer un peu. Aujourd'hui, je vous propose une assiette de Poulet Général Tao délicieusement relevé de piment chili broyé. Un mets fort savoureux que ce poulet! Je l'ai accompagné de riz au jasmin et de fleurons de brocolis.


Temps de préparation: 30 minutes
Temps de cuisson: environ 20 minutes
4 portions

2 grosses poitrines de poulet sans la peau, en dés
30 ml (2c. à soupe) de fécule de maïs
1 gros oeuf légèrement battu
45 ml (3 c. à soupe) de farine
2 ml (1/2 c. à thé) de levure chimique
2 pincées de sel
2 pincées de sel à l'ail
60 ml (1/4 tasse) d'huile de soya

Sauce
10 ml (2 c. à thé) d'huile de sésame grillé
15 ml (1 c. à soupe) de gingembre frais, râpé
6 oignons verts émincés
5 ml (1 c. à thé) de chili broyé
60 ml (1/4 tasse) d'eau ou de bouillon de légumes (moi, bouillon de légumes)
30 ml (2 c. à soupe) de vinaigre de riz
2 gousses d'ail fraîchement pressées
30 ml (2 c. à soupe) de miel
30 ml (2 c. à soupe) de sucre
15 ml (1 c. à soupe) de fécule de maïs délayée dans une petite quantité d'eau
15 ml (1 c. à soupe) de sauce tamari
30 ml (2 c. à soupe) de sauce aux huîtres
30 ml(2 c. à soupe) de ketchup ou de sauce chili) (moi, moitié-moitié)
Enrober les dés de poulet de fécule de maïs.

Dans une grand bol, déposer l'oeuf battu, la farine, la levure chimique, le sel et le sel à l'ail. Combiner les ingrédients à l'aide d'un fouet. Ajouter les dés de poulet et remuer délicatement, jusqu'à ce que tous les morceaux soient bien enrobés.

Dans une grande poêle à frire ou un wok, faire chauffer l'huile de soya à feu vif. Cuire le poulet environ 10 minutes, en remuant souvent, jusqu'à ce qu'il soit doré, croustillant et bien cuit. Réserver.

Pour préparer la sauce, ajouter dans la poêle l'huile de sésame grillé, le gingembre, les oignons verts et le chili broyé. Faire sauter à feu vif jusqu'à ce que les oignons verts soient dorés. Poursuivre la cuisson à feu moyen-vif 2 minutes. Ajouter l'eau, le vinaigre de riz, l'ail, le miel et le sucre. Laisser mijoter quelques instants.

Verser la fécule de maïs délayée dans un bol. Ajouter la sauce tamari. Mélanger. Incorporer à ce mélange la sauce aux huîtres et le ketchup. Verser dans la poêle. Laisser mijoter à feu moyen-doux 3 minutes, ou jusqu'à ce que le mélange épaississe. Ajouter le poulet réservé à la sauce et faire chauffer 3 minutes. Servir aussitôt.
Déclinaison: Jean-François Plante dans Tout simplement Clodine

mercredi 23 février 2011

Pains au chocolat

Entre deux pousses de pâte, un fiston de même pas trois ans qui a choisi cette journée pour jouer au petit diable et un shih tzu hystérique grâce au petit démon en question, j'ai enfin réussi à terminer ma recette de petits pains au chocolat. Je ne sais pas vous, mais moi je peux vous dire que je suis déjà épuisée!!!! C'est fou ce qu'un enfant de cet âge peut avoir de l'énergie et des idées abracadabrantes plein la tête! Il m'en fait voir de toutes les couleurs ce cher ange!!! Présentement, c'est l'heure de la sieste. Maman peut donc user de son temps de repos pour publier quelques mots et la recette du jour.

Cette splendide recette de chocolatines, je l'ai puisée dans un livre de pains et viennoiseries que ma petite soeur Julie a eu la courtoisie de me prêter. C'était mon premier essaie dans ce domaine d'ailleurs. J'ai eu un plaisir fou à manier de la pâte et du beurre; je vous le confirme!!!! J'ai surtout eu un plaisir fou à ramasser toute la vaisselle puisque j'étais sur deux projets en même temps! hihihi! Mais ça, c'est une autre histoire!


20 pièces de 50 g
Préparation: 1 heure
Cuisson: 17 minutes
Fermentation: 2 h 30 minutes


500 g de farine de type 45
10 g de sel
60 g de sucre
20 g de levure de boulanger
275 g de lait ou d'eau (20 C) (moi, lait)
200 g de beurre tempéré
20 g de barres de chocolat
1 oeuf pour la dorure
Délayer la levure dans un peu d'eau. La pétrir avec tous les ingrédients (sauf le beurre). Il faut obtenir une pâte un petit peu plus ferme que la moyenne.

Première pousse: 30 minutes à température ambiante. Rabattre la pâte et la laisser lever 1 heure au réfrigérateur.

Étaler la pâte sur 1 cm d'épaisseur. En couvrir la moitié avec le beurre. Recouvrir avec l'autre moitié (le beurre doit être complètement recouvert). À l'aide d'un rouleau, allonger la pâte (à peu près 3 fois la longueur de départ) et la replier en 3. Laisser reposer au frais 10 minutes environ. Recommencer cette opération 2 autres fois en respectant le temps de repos. Le pâton a ainsi 3 tours dits «tours simples».

Après le dernier repos, étaler la pâte sur environ 4 mm d'épaisseur et sur une largeur de 32 cm. La longueur sera fonction du poids de pâte. Découper deux bandes puis des rectangles de pâte.

Poser sur la partie supérieure des morceaux de chocolat. Rouler en tirant vers soi, ou en faire 3 ou 4 plis.

Déposer sur une plaque du four. Ne pas trop serrer. Recouvrir d'un torchon bien sec. Laisser bien lever (le volume doit un peu plus que doubler).

Les dorer à l'oeuf battu à l'aide d'un pinceau.

Cuire à 240 C pendant 15 à 20 minutes.
Déclinaison: Pains et Viennoiseries recettes et techniques / Dormonval

mardi 22 février 2011

Tiramisu aux fraises de Christophe Felder

Coucou tout le monde! Je suis de retour! Aujourd'hui, dans ma cuisine, ce sont les fraises qui sont à l'ordre du jour. Les desserts montés avec des fruits frais, y a-t-il quelque chose de plus merveilleux et fantastique? (à part le chocolat bien entendu!!!) En ce merveilleux jour, où je suis presque guérit (j'ai seulement la voix qui flanche lol!!! ma famille va se reposer un brin!!), je vous propose un tiramisu aux fraises en verrine. Cette recette, je l'ai prise dans ma grosse brique rose fluo «Pâtisserie!» de Christophe Felder. À la base se trouve une couronne de fraises, au centre des couches de biscuits imbibés de coulis de fraises et de mousse au mascarpone. Au niveau supérieur, on y trouve une couche de cubes de fraises recouverte de mousse au mascarpone et la finition est une simple couche de sucre coloré rouge rubis. Une merveille toute de rouge et de blanc! J'ai déjà hâte à ma petite pause sucrée!
Pour 5 personnes
Temps de préparation: 20 minutes
Temps de prise: 2 heure minimum

3 oeufs
100 g de sucre semoule
375 g de mascarpone

Coulis
600 g de fraises équeutées
2 c. à soupe d'eau froide
1 c. à soupe de sucre glace
Le jus d'1/2 citron

10 biscuits à la cuillère
80 g de sucre semoule
colorant alimentaire rouge
Préparer un coulis avec 200 g de fraises: les couper en deux dans le bol d'un mixeur, ajouter l'eau, le sucre glace et le jus d'un demi-citron. Mixer le tout brièvement afin de ne pas faire blanchir. Filtrer le coulis dans un récipient plat et réserver au frais.
Préparer la crème au mascarpone: séparer les blancs des jaunes d'oeufs. Les mettre dans deux récipients. Sur les jaunes d'oeufs, verser la moitié du sucre et fouetter vivement de façon à obtenir une mousse blanchâtre. Ajouter ensuite le mascarpone et fouetter afin de lisser la préparation. Battre les blancs en incorporant le reste du sucre au fur et à mesure. Les fouetter jusqu'à ce que la neige soit assez épaisse. Incorporer une partie des blancs montés dans le mélange de mascarpone-jaunes d'oeufs avec un fouet afin de détendre l'ensemble. Puis ajouter le restant des blancs et remuer jusqu'à obtention d'une texture aérienne et homogène.
Montage
Placer les biscuits à la cuillère dans le récipient contenant le coulis de fraises durant 5 minutes environ en prenant bien soin de les retourner. Couper ensuite les biscuits en deux. Découper chaque fraise en deux dans le sens de la hauteur et les disposer autour dans le fond des verres. Réaliser un fond de crème à la cuillère ou à l'aide d'une poche à douille. Appliquer la moitié d'un biscuit imbibé, couvrir d'une couche de crème. Poser un second biscuit et ajouter une cuillère à soupe de coulis de fraises. Parsemer avec le reste des fraises coupées en dés. Répartir la crème dans les verres et lisser avec une spatule métallique.

Réfrigérer au moins 2 heures pour que les parfums se mélangent.

Pour la finition, mélanger le sucre et le colorant rouge à l'aide d'un fouet. Saupoudrer finement les tiramisu avec le sucre coloré.
Déclinaison: Pâtisserie de Christophe Felder

lundi 21 février 2011

Résultat du concours «Les petits choux»

Tout d'abord, je dois vous dire que la décision a été très difficile! Chacune d'entre vous a réussi à combler un de mes petits penchants avec les saveurs proposées. Je suis très chocolat et à l'inverse, très caramel (fleur de sel mon préféré). J'adore les fruits (framboise, mon préféré). Le café et moi, et bien c'est une histoire d'amour. Pour finir, les choses inusitées et inhabituelle sont très attirantes pour moi.

Au risque de paraître complètement cinglée, j'ai même été jusqu'à reproduire les recettes des participantes en minuscule quantité pour avoir une idée de la recette gagnante. Mr. Tomate et les enfants ont aussi pu goûter à tout! Sur un papier nous avons noté chaque recette selon les goûts de chacun et c'est le résultat le plus élevé qui l'a emporté.
Sans plus attendre, voici la gagnante!

Kim et ses choux au caramel au beurre salé et à la fleur de sel

dimanche 20 février 2011

Brownies Rocky Road

Les brownies, ma gourmandise préférée entre toute! Ici, c'est mon petit côté bon enfant qui a parlé pour choisir «Le Rocky Road» à travers beaucoup de recettes de brownies. Il n'y a rien de mieux et surtout de plus réconfortant pour moi (pour soigner ma vilaine grippe d'homme) qu'un délicieux carré tendre, chocolaté avec une combinaison de noix de cajou, de guimauves et de caramel. Miam! J'ai pigé cette recette dans le dernier numéro de Ricardo.


Préparation: 15 minutes
Cuisson: 35 minutes
Rendement: 16 morceaux


Brownies

225 g (8 oz) de chocolat au lait, haché grossièrement
125 ml (1/2 tasse) de beurre non salé
2 oeufs
125 ml (1/2 tasse) de cassonade
Une pincée de sel
125 ml (1/2 tasse) de farine tout usage
180 ml (3/4 tasse) de noix de cajou, grillées et concassées
250 ml (1 tasse) de guimauves miniatures
Sauce au caramel
60 ml (1/4 tasse) de sucre
30 ml (2 c. à soupe) d'eau
45 ml (3 c. à soupe) de crème 35%, chaude
Brownies
Placer la grille au centre du four. Préchauffer le four à 180 C (350 F). Tapisser le fond d'un moule carré de 20 cm (8 po) d'une bande de papier parchemin en le laissant dépasser sur deux côtés. Beurrer les deux autres côtés.

Dans un bol, au bain-marie ou au four à micro-ondes, fondre le chocolat avec le beurre. Laisser tempérer.

Dans un autre bol, fouetter les oeufs avec la cassonade et le sel au batteur électrique jusqu'à ce que le mélange soit lisse et homogène. À basse vitesse, ajouter le mélange de chocolat puis la farine et mélanger jusqu'à ce que la préparation soit homogène. À l'aide d'une spatule, incorporer la moitié des noix et des guimauves.

Répartir la pâte dans le moule. Cuire au four environ 35 minutes ou jusqu'à ce qu'un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte avec quelques grumeaux et non pas complètement propre.

À la sortie du four, parsemer du reste des noix et des guimauves. Laisser tiédir.

Sauce au caramel
Entre-temps dans une casserole, porter à ébullition le sucre et l'eau. Cuire sans remuer jusqu'à ce que le mélange prenne une couleur ambrée. Retirer la casserole du feu et ajouter la crème. Porter de nouveau à ébullition en remuant jusqu'à ce que le mélange soit homogène. Laisser tiédir et verser en filet sur le brownie tiédi. Démouler et couper en carrés. Servir tiède et tempéré.
Déclinaison: Ricardo / Volume 9 Numéro 3

samedi 19 février 2011

Cobbler à la pêche

Un dessert avec un goût de pêches si doux, qu'on pourrait se croire en été lorsque les fruits sont gorgés de soleil. C'est purement et simplement délicieux! Le dessus du gâteau est légèrement croustillant sous la dent et l'ensemble, nous laisse rêveur! C'était la première fois que je faisais un gâteau avec des quartiers de pêches fraîches et ma foi, j'en referai encore tant c'était savoureux et tout doux! Toute ma famille a adoré!

Pour 4 à 6 personnes

6 pêches, pelées et coupées en lamelles épaisses
4 c. à soupe de sucre
1/2 c. à soupe de jus de citron
1 1/2 c. à thé de fécule de maïs
1/2 c. à thé d'extrait de vanille ou d'amande

Garniture
175 g de farine
115 g de sucre
1 1/2 c. à thé de levure chimique
1/2 c. à thé de sel
85 g de beurre, coupé en dés
1 oeuf
5 à 6 c. à soupe de lait

Crème glacée à la vanille ou aux noix de pécan, en garniture (moi, crème fouettée)
Préchauffer le four à 220 C.

Mettre les pêches dans un plat allant au four de 23 cm, ajouter le sucre, le jus de citron, la fécule de maïs et l'extrait d'amande, et mélanger. Cuire 20 minutes au four préchauffé.

Pour la garniture, tamiser la farine, le sucre en réservant 2 c. à soupe, la levure et le sel dans une petite jatte et incorporer le beurre avec les doigts de façon à obtenir une consistance de chapelure. Mélanger les oeufs et 5 c. à soupe de lait, incorporer au mélange précédent à l'aide d'une fourchette de façon à obtenir une consistance épaisse et fluidifier si nécessaire avec le lait restant.

Réduire la température du four à 200 C. Retirer les pêches du four, couvrir de cuillerées de garniture sans lisser la surface et saupoudrer du sucre réservé. Cuire encore 15 minutes au four, jusqu'à ce que le cobbler soit doré et ferme - la garniture peut s'étaler légèrement à la cuisson.

Servir chaud ou tiède, accompagné de crème glacée.

Source: Façon Crumble

vendredi 18 février 2011

Youpi ! C'est vendredi!; recette décadente de la journée: dessert des Canaries au gianduja

Ce dessert, une découverte «des cuisinières de Llanos de la Palma, qui l'appellent «Principe Alberto», n'est pas pauvre en calories, mais riche en saveurs! Le montage de ce dessert suit le même principe qu'un tiramisu; seulement, la garniture au mascarpone est remplacée par une crème au chocolat onctueuse au délicieux goût de noisettes. C'est assez rapide à préparer et le goût est fantastique! Miam!

Finalement, je vais publier le résultat de mon concours lundi soir. J'ai pris un peu de retard dans mes délibérations, mon fils et moi étant malades malheureusement et je travaille toute la fin de semaine. Je veux m'assurer de faire un choix éclairé après avoir fait un test de goût (je fais des versions nonnettes pour tester; je vous expliquerai lundi comment j'ai procédé) Merci beaucoup pour votre compréhension! Caro

Pour 6 personnes
Préparation: 45 minutes
Refroidissement: 8 heures

50 g d'amandes émondées
50 g de noisettes décortiquées
100 g de beurre mou
35 g e sucre
4 jaunes d'oeufs moyens
100 g de chocolat au lait avec noisettes (gianduja)
environ 500 ml de café fort froid (type expresso)
3 c. à soupe de rhum brun (moi Tia Maria)
20 biscuits à la cuiller (150 g)

Faire griller les amandes et les noisettes dans une poêle antiadhésive sans matière grasse, jusqu'à ce qu'elles brunissent légèrement. Les retirer de la poêle et les laisser refroidir pendant un moment.

Dans un plat, mélanger le beurre avec le sucre, pour obtenir un mélange mousseux. Ajouter les jaunes d'oeufs un à un et continuer à mélanger énergiquement, jusqu'à ce que la masse soit lisse et crémeuse. Casser le chocolat en morceaux et le faire fondre au bain-marie. Le laisser légèrement refroidir, puis l'incorporer à la crème au beurre. Ajouter les amandes hachées et la moitié des noisettes hachées.

Enduire le fond d'un plat avec un peu de crème. Verser le café avec le rhum dans une assiette. Plonger très brièvement le côté non sucré des biscuits à la cuiller dans le mélange et les placer, côté sucré vers le haut, à petite distance les uns des autres sur la crème au chocolat, et presser légèrement. Quand le fond est couvert, étaler de nouveau de la crème sur les biscuits et continuer ainsi jusqu'à ce que tout soit utilisé, la dernière couche étant à base de crème au chocolat.

Saupoudrer du reste de noisettes hachées, recouvrir d'une pellicule plastique et placer pendant 6 à 8 heures au réfrigérateur, avant de servir.



Déclinaison: Mes petits délices / Chocolat

jeudi 17 février 2011

Pâtes à la saucisse et au fenouil

S'il y a bien une chose que Mr. Tomate et mes enfants adorent, ce sont les pâtes. Ils les aiment à toutes les sauces. Cette recette-ci était un peu plus particulière puisque j'intégrais pour la toute première fois dans leur alimentation, le bulbe de fenouil. Je dois dire qu'ils ont bien aimé son goût très caractéristique qui se rapproche de la réglisse noire. Ces pâtes sont à refaire dans un avenir proche! Elles sont délicieuses et surtout, bien savoureuses!

4 à 5 portions

500 g (1 lb) de saucisses italiennes
4 c. à soupe d'huile d'olive
1 bulbe de fenouil coupé en deux, émincé
2 poivrons rouges émincés
1 gousse d'ail hachées
1/2 à 1 c. à thé de graines de fenouil écrasées
1/4 c. à thé de piments broyés
500 g (1 lb) de pâtes courtes
125 ml (1/2 tasse) ou plus de bouillon de poulet
Parmesan ou pecorino romano râpé ou en copeaux
Sel et poivre du moulin
Retirer la peau des saucisses. Dans une poêle, chauffer 2 c. à soupe d'huile à feu moyen et faire revenir la chair à saucisse 5 minutes ou jusqu'à ce qu'elle perde sa couleur rosée, en brisant la chair à l'aide d'une fourchette. Réserver la viande et retirer l'excédent de gras de la poêle.

Chauffer le reste de l'huile dans la poêle et faire sauter le fenouil et les poivrons de 3 à 4 minutes. Ajouter l'ail, les graines de fenouil, le piment et poursuivre la cuisson 2 minutes. Saler et poivrer.

Dans une grande casserole, cuire les pâtes dans de l'eau bouillante salée en suivant les indications du fabricant. Égoutter.

Pendant la cuisson des pâtes, verser dans la poêle le bouillon. Ajouter la viande cuite et porter à ébullition.

Dans la casserole, mélanger les pâtes et la sauce, et vérifier l'assaisonnement.

Au service, saupoudrer de parmesan.
Source: Pasta et Cetera / à la di Stasio

mercredi 16 février 2011

Cuisses de poulet grillées au rhum et au citron vert

Une belle recette de cuisses de poulet de Jean-François Plante prise dans un vieux magazine «Tout simplement Clodine». Je les ai faites bien avant la St-Valentin, mais je les avais gardées pour les publier un peu plus tard après mon décadent défi chocolaté. Elles sont savoureuses et ont un goût de ciel ces cuisses! La marinade combine deux ingrédients que j'adore: le rhum brun et la lime. C'est simple, je garde la recette pas loin pour un rassemblement familial; elle est idéal pour ce genre d'évènement.

6 portions
Temps de préparation: 15 minutes
Temps de cuisson: 45 minutes
Temps de marinage: de 6 à 12 heures

6 cuisses de poulet sans la peau
15 ml (1 c. à soupe) de beurre
15 ml (1 c. à soupe) d'huile d'olive
Sel et poivre du moulin, au goût
250 ml (1 tasse) de sauce chili ou de ketchup (moi, moitié-moitié)

Marinade
80 ml (1/3 tasse) de jus de lime
10 ml (2 c. à thé) de zeste de lime râpé
60 ml (1/4 tasse) de tamari
90 ml (6 c. à soupe) de rhum brun
1 pincée de poivre de Cayenne
45 ml (3 c. à soupe) d'huile d'olive
4 gousses d'ail hachées finement

Dans un bol, fouetter ensemble les ingrédients de la marinade. La verser dans un grand sac à congélation et ajouter les cuisses de poulet. Retirer l'excédent d'air, sceller le sac et, avec les mains, répartir la marinade pour bien enrober la viande. Faire mariner au réfrigérateur de 6 à 12 heures.

Préchauffer le four à 190 C (375 F).

Retirer les cuisses de poulet du sac, les éponger un peu et réserver la marinade.

Dans une grande poêle, faire fondre le beurre dans l'huile et saisir les cuisses de poulet de tous les côtés 5 minutes en tout. Saler et poivrer.

Incorporer la sauce chili à la marinade réservée et fouetter énergiquement. Enduire généreusement les cuisses de poulet de ce mélange, les mettre dans un plat allant au four et poursuivre la cuisson 40 minutes sur la grille du centre, en badigeonnant de la marinade à quelques reprises durant la cuisson.
Déclinaison: Jean-François Plante

mardi 15 février 2011

Concours «Les petits choux» récapitulatif

Voilà, mon concours de pâte à choux est maintenant terminé. J'ai eu droit à toute une panoplie de merveilleuses réalisations. Les participantes y ont mis du coeur et m'ont vraiment comblé. À présent, le plus difficile est à venir puisque je dois désigner avec ma famille la gagnante et croyez-moi, cela ne sera pas une chose simple. Plus je voyais les participations arriver et plus j'étais béate d'admiration devant tant de talent, de saveurs et de belles présentations.

Merci infiniment les filles! Juste le fait que vous participiez à ce concours m'a fait le plus grand plaisir. Maintenant, je vous laisse admirer les participations et moi, je dois faire le tri et prendre la décision la plus difficile qui soit. Je me donne jusqu'à vendredi pour donner le résultat.

Caro xxx



1. Isabelle et ses Petits choux à la rose

2. Mélanie A. et ses Burgers de Barbie

3. Kat et ses Mini choux au café

4. Sakya et son Paris Brest au Dulce de Leche et au mascarpone

5. Esther et ses Choux à la crème au chocolat

6. Isabelle et ses Éclairs au café

7. Nathalie et ses Pets de nones et petits pots au chocolat

8. Kim et ses Religieuses à la framboise

9. Kat et ses Chouquettes au chocolat glacées au miel

10. Kim et ses Choux au caramel au beurre salé et à la fleur de sel

11. Isabelle et ses Religieuses vertes à la crème de thon

12. Vibi et ses Pets-de-nonne «Mon chéri»

et bien qu'elle soit française, je n'ai pu m'empêcher de la laisser participer puisque cette jeune femme est exceptionnelle et très talentueuse. Ça m'a touché qu'elle prenne la peine de penser à mon concours et qu'elle aie produit une pure merveille. Pour son plaisir personnelle et pour le mien, elle présente:
13. Clémence et ses Religieuses et choux à la crème de framboises et glaçage au chocolat blanc