Mot de l'auteure

J'ai commencé à cuisiner à l'âge de 9 ans. Ma mère me faisait grimper sur un petit banc et m'a rapidement transféré sa passion pour la cuisine. Ce blog représente mon livre de recettes virtuel. J'y collectionne des recettes de famille, des recettes prises dans divers livres que je possède et plusieurs recettes sont tirées de mes blogs favoris. J'espère que vous y retrouverez ce que vous cherchez. J'espère ainsi vous transférer mon amour pour la cuisine. Bienvenu à tous!

Caroline B.

mardi 16 décembre 2014

Quesadillas de poulet épicé

La semaine passée, j'ai décidé de tester cette recette de quesadillas de Caroline McCann. Mon but, passer une bonne partie de ma pile de recettes qui traînent depuis trop longtemps dans ma boîte sur le comptoir de la cuisine. En plus, cela avait l'air rudement bon et assez simple à préparer pour un soir de semaine.Cependant, j'ai utilisé un pot de salsa maison que j'ai fait en fin d'été. J'ai tout de même mis la recette suggérée par Caroline McCann.C'est délicieux et comme je le pensais, très simple à réaliser. Bon mardi!

4 portions

Ingrédients

6 morceaux de poulet désossés tels que poitrines ou encore hauts de cuisses
1/2 piment chipotle, écrasé à la fourchette
65 ml (1/4 tasse) de jus d'orange
65 ml (1/4 tasse) d'huile de pépins de raisins
30 ml (2 c. à table) d'huile d'olive
Sel
500 ml (2 tasses) de lanières de poivrons jaunes et verts
8 tortillas de 8 pouces de diamètre
375 ml (1 1/2 tasse) de mélange de fromage Monterey Jack et Asiago, râpé

Salsa
454 g de tomates San Marzano, mondées, graines retirées et la chair coupée en dés
1 petit oignon, pelé et coupé en dés
30 ml (2 c. à table) de feuilles de coriandre, hachées finement
15 ml (1 c. à table) de jus de lime

125 ml de crème sure en accompagnement , si désiré

Méthode

Déposer les morceaux de poulet dans un contenant hermétique. Ajouter le piment chipotle, le jus d’orange et l’huile de pépins de raisins. Laisser mariner au réfrigérateur pendant 4 heures.
Lorsque le temps de marinade est écoulé, préchauffer le four à 375°F.
Dans une poêle, chauffer 1 c. à table d’huile d’olive. Assaisonner et saisir les morceaux de poulet de chaque côté jusqu’à coloration dorée. Enfourner pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que le poulet soit cuit.
Dans une poêle, chauffer la dernière c. à table d’huile d’olive et faire sauter les lanières de poivrons afin qu’ils deviennent tendres. Assaisonner et réserver.
Lorsque le poulet est cuit, le retirer du four et couper en lanières. Réserver.

Déposer 4 tortillas sur un plan de travail. Étaler le poulet effiloché ainsi que les lanières de poivrons sur chacun des tortillas.
Ajouter le mélange de fromage. Remettre une tortillas sur chacune des quesadillas et presser légèrement.
Chauffer une poêle en fonte à chaleur médium. Cuire une quesadillas à la fois et jusqu’à ce que le premier côté soit bien doré. Retourner et continuer la cuisson encore 2 minutes. Le fromage doit être bien fondu. Retirer de la poêle et répéter avec les autres quésadillas.

Pour la salsa, combiner les dés de tomates, d’oignon et les feuilles de coriandre. Assaisonner. Servir coupé en pointes avec la salsa et la crème sûre.


Source: adapté de Caroline McCann



lundi 15 décembre 2014

Petits gâteaux moelleux aux dattes avec caramel à l'érable


Normalement, j'aurais dû venir publier cette recette vendredi dernier, mais malheureusement mon temps était trop compté. J'essaie de combler mon retard dans mes préparatifs des fêtes, mais ça aussi c'est un véritable exploit ces derniers temps car je ne suis pas tellement motivée cette année. À la demande de mon conjoint, je ne dois pas me ramasser avec un frigo portatif contenant plein de boîtes de gourmandises sur la véranda. Mon congélateur est déjà plein à craquer à l'intérieur!! Oups!! Un défi de taille pour moi. Donc, vendredi, j'ai décidé de tester cette recette de Patrice Demers. Les petits gâteaux sont adorablement épicés à la perfection selon moi et que dire du caramel à l'érable à part que c'est un délice. Mini-Moi à littéralement adoré et a même piqué le dessert de son père et ce, même si le gâteau contient des dattes. Bon lundi!

12 portions

Ingrédients

Gâteaux moelleux aux dattes
8 dattes Medjool, dénoyautées et coupées en morceaux
1 tasse (250 ml) d'eau
1 c. à thé (5 ml) de bicarbonate de soude
1/4 tasse (60 ml) de beurre non salé, à température ambiante
3/4 tasse (180 ml) de sucre
1/2 c. à thé de cardamome moulue
1/2 c. à thé de cannelle
2 oeufs
1 1/2 tasse (375 ml) de farine tout usage
1 c. à thé (5 ml) de poudre à pâte

Caramel à l'érable
1 tasse (250 ml) de sirop d'érable
1/2 tasse (125 ml) de crème 35%
1/4 tasse (60 ml) de beurre salé

Préparation

Gâteaux moelleux aux dattes

Préchauffer le four à 350°F (180°C).
Beurrer deux moules de six muffins en silicone.
Dans une casserole, amener les dattes et l'eau à ébullition.
Retirer la casserole du feu, ajouter le bicarbonate de soude et bien mélanger. (Le mélange deviendra un peu mousseux et l'action du bicarbonate rendra les dattes moelleuses et fondantes.)
À l'aide d'un batteur électrique ou d'un malaxeur, bien mélanger le beurre, le sucre et les épices pendant 2 minutes.
Ajouter les oeufs un par un et fouetter pendant 1 minute.
Dans un bol, mélanger la farine et la poudre à pâte.
À l'aide d'un fouet, incorporer la farine, la poudre à pâte et les dattes dans la pâte.
Verser dans les moules à muffins et cuire pendant environ 20 minutes ou jusqu'à ce qu'un cure-dent inséré au centre des gâteaux ressorte propre.

Caramel à l'érable

Dans une casserole, cuire le sirop d'érable à feu élevé pendant 4 minutes ou jusqu'à ce qu'il caramélise légèrement, en le mélangeant à quelques reprises.

Source: adapté de Patrice Demers

samedi 6 décembre 2014

Rôti de palette au four

Une belle version bien assaisonnée de la bonne vieille palette de boeuf. La viande braisée à souhait est très bonne servi avec une purée de pommes de terre et un légume vert. Si vous avez des restants, laissez-vous tenter par des papardelle à l'effiloché de boeuf ou encore, dans une bonne soupe au boeuf et à l'orge. Bon samedi!

4 portions

Ingrédients

3 oignons rouges en rondelles
3 kg (6 lb) de rôti de bas de palette de boeuf
30 ml (2 c. à table) de moutarde de Dijon
30 ml (2 c. à table) d'eau
30 ml (2 c. à table) d'herbes de Provence
15 ml (1 c. à table) de sauce Worcestershire
15 ml (1 c. à table d'épices à steak

Méthode

Couvrir le fond d'une rôtissoire avec les rondelles d'oignons et y déposer le rôti.

Dans un petit bol, former une pâte avec le reste des ingrédients et l'étendre sur la viande.

couvrir de papier d'aluminium et enfourner à 350°F (180°C) de 3 heures à 3 heures 30, ou jusqu'à ce que la viande se défasse à la fourchette.

Servir avec des pommes de terre grelots et des haricots verts cuits à la vapeur.

Source: adapté d'une recette prise sur le net

vendredi 5 décembre 2014

Carrés nanaimo inversés



J'ai enfin débuté ma production de gourmandises des fêtes hier matin. Seulement, arrivé à ma deuxième recettes de carrés nanaimo, je n'avais plus assez de chapelure de biscuits Graham. Malheureusement, j'ai dû aller faire du coude au magasin pour aller en chercher 2 boîtes (Je n'ai pas trop l'intention d'y retourner une autre fois). Les magasins sont noirs de monde et ma patience est mise à rude épreuve!!! Hourra! J'achève de faire mes cadeaux de Noël et ce n'est pas trop tôt! Pour en revenir à mes petits carrés nanaimo, j'ai décidé de faire un trio cette année. La version classique (appelée domino au Saguenay), des nanaimo aux cerises (mes préférés!) et une version inversé de la version classique c'est-à-dire une version qui marie chocolat blanc et chocolat noir. Miam! La recette provient du dernier Coup de Pouce de Noël édition spéciale des fêtes. Bon vendredi! Je retourne au boulot cette nuit!

Pour 36 carrés

Ingrédients

Base à la noix de coco
1 1/2 tasse (375 ml) de chapelure de biscuits Graham
1/2 tasse (125 ml) de flocons de noix de coco sucré
1/4 tasse (60 ml) d'amandes hachées finement
1 oz (30 g) de chocolat blanc de qualité haché
1/4 tasse (60 ml) de beurre fondu
1 oeuf légèrement battu

Base au chocolat noir
1/3 tasse (80 ml) de beurre
2/3 tasse (180 ml) de poudre de cacao
1 1/3 tasse (330 ml) de sucre glace
3 c. à table (45 ml) de lait
2 c. à table de poudre à cossetarde ou encore poudre de pouding à la vanille
1 c. à thé (5 ml) d'extrait de vanille

Base au chocolat blanc
8 oz (250 g) de chocolat blanc de qualité haché grossièrement
1/2 c. à thé de beurre
Copeaux de chocolat noir en garniture (facultatif)

Méthode

Base à la noix de coco
Dans un bol, mélanger la chapelure de gaufrettes, la noix de coco, les amandes et le chocolat blanc. Ajouter le beurre et l'oeuf et mélanger jusqu'à ce que la préparation soit homogène. Presser la préparation dans un moule carré de 9 po de côté, beurré et tapissé de papier parchemin.

Enfourner 10 minutes dans le four préchauffé à 350°F (180°C) ou jusqu'à fermeté. Laisser refroidir sur une grille.

Base au chocolat noir
Dans une casserole à fond épais, faire fondre le beurre à feu doux. Incorporer le cacao. Verser le mélange dans un bol. À l'aide d'un batteur électrique, incorporer le sucre glace, le lait, la poudre à cossetarde et l'essence de vanille en battant jusqu'à ce que le mélange soit lisse.. Étendre sur la croûte refroidie. Réfrigérer au mloins 1 heure ou jusqu'à fermeté.

Base au chocolat blanc
Dans un bol à l'épreuve de la chaleur placé sur une casserole d'Eau chaude mais non bouillante, faire fondre le chocolat blanc et le beurre. Verser sur la garniture au chocolat noir et réfrigérer 30 minutes ou jusqu'à ce que le chocolat blanc soit pris. Tailler en carrés. Parsemer de copeaux de chocolat, si désiré lors du service.

Source: adapté de Coup de Pouce

lundi 1 décembre 2014

Carrés à la ricotta et citron Meyer

Dans ma famille, je suis la seule à aimer à la folie le citron. Mon conjoint et mes enfants ont tendance à grogner un peu lorsque je le cuisine un peu trop. Seulement, j'ai trouvé la solution miracle à leur mécontentement, utiliser le citron Meyer à la place. Il goûte très différemment du bon vieux citron conventionnel. Je le trouve particulièrement parfumé. Pour ceux qui ne le connaissent pas, le citron Meyer est un délicieux croisement entre le citron et la mandarine. À l'intérieur, la pulpe est légèrement plus orangée et comme je le citais plus haut, il est très parfumé. Les chefs l'utilise couramment. Moi, je l'adore tout simplement en cuisine. Pour en revenir à ces carrés, ils sont divins. Légers et pas trop sucrés, ils raviront le palais des amateurs du citron. Bon lundi!

Ingrédients

Croûte
65 ml (1/4 tasse) de sucre à glacer
125 ml (1/2 tasse ou 1 bâtonnet) de beurre non salé, tempéré
125 ml (1/2 tasse) de farine tout usage
125 ml (1/2 tasse) de poudre d'amandes
3 ml (1/2 c. à thé) de sel

Garniture
3 oeufs
190 ml (3/4 tasse) de sucre granulé
125 ml (1/2 tasse) de fromage ricotta, bien drainé
30 ml (2 c. à table) de farine tout usage
45 ml (3  c. à table) de jus de citron Meyer
22 ml de zeste de citron Meyer, haché finement
5 ml (1 c. à thé) d'extrait de vanille pure

Méthode
 
Préchauffer le four à 350°F (180°C). Préparer un moule en verre carré de 8 X 8 pouce. Tapisser le fond et 2 des 4 côtés d’un papier parchemin afin de faciliter le démoulage.
 
Dans le bol d’un robot culinaire, combiner le sucre à glacer, le beurre, la farine, la poudre d’amandes et le sel. Pulser jusqu’à l’obtention d’une pâte granuleuse.
 
Retirer du robot et bien presser cette pâte dans le moule.
 
Enfourner pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que les rebords de la croûte soient bien dorés. Retirer du four.
 
Pendant ce temps, battre les oeufs avec le sucre jusqu’au stade de ruban (environ 5 minutes).
 
Ajouter le fromage ricotta, la farine, le jus et le zeste de citron Meyer ainsi que la vanille. Bien mélanger. Déposer sur la croûte et enfourner à nouveau 30 minutes.
 
Retirer du four et laisser reposer 20 minutes avant de couper en carrés.

Source: adapté de Caroline McCann

dimanche 30 novembre 2014

Pâtes à la pancetta et au persil



J'adore toujours autant les pâtes. Lorsque je ne sais pas trop quoi faire pour le souper ou aussi lorsque je n'ai pas envie de cuisiner pendant des heures (Et oui, ça m'arrive couramment!), je me tourne vers les pâtes. Nous pouvons les apprêter tellement de différentes façons, qu'elles peuvent se retrouver souvent sur la table. C'est ce que j'aime le plus des pâtes! Hier soir, c'est sur cette recette de Caroline McCann que mon choix s'est porté. Pancetta, pignons, persil et roquettes sont au rendez-vous. Pour ceux qui n'auraient pas de pancetta à disposition, vous pouvez toujours vous rabattre sur le bon vieux bacon. Personnellement, j'essaie toujours d'avoir de la pancetta ou encore du prosciutto dans mon frigo. Je les utilise assez souvent. Pour la crème, je n'ai que de la 35% au réfrigérateur et en quantité suffisante (genre 1 litre en tout). En bref, je vous les suggère fortement ces pâtes. Elles sont délicieuses et feront le bonheur de votre famille. Bon dimanche!

4 portions

Ingrédients

65 ml (1/4 tasse) de pignons de pin rôtis
6 grains de poivre
45 ml (3 c. à table) d'huile d'olive
5 tranches épaisses de pancetta coupées en cubes
1 oignon doux émincé
65 ml (1/4 tasse) de persil italien ciselé
375 ml (1 1/2 tasse) de roquette
65 ml (1/4 tasse) de crème 35%
450 g de farfalle ou autres pâtes courtes
125 g de fromage Le Baluchon râpé
Sel et poivre, au goût

 Méthode

Faire cuire les pâtes.

Écraser les grains de poivre au pilon et mortier.

Dans une poêle, faire dorer la pancetta dans l’huile jusqu’à ce qu’elle soit croustillante. Réserver sur un papier absorbant.

Dans la même poêle, faire cuire l’oignon et le poivre environ 4 minutes à feu doux. Ajouter le persil, la roquette, la crème et la moitié du fromage Le Baluchon. Continuer la cuisson 1 minute.

Ajouter les pâtes et remuer le contenu de la poêle.

Répartir les pâtes dans les assiettes, ajouter la pancetta, le reste du fromage Le Baluchon et les pignons, et servir.

Source: adapté de Caroline McCann

samedi 29 novembre 2014

Soupe de tortellinis et de bouts de côte

De temps à autre, j'aime bien servir au repas du soir une bonne soupe bien bourrative accompagnée de petits pains ou encore d'une baguette. Cette recette-ci, me permettais de tester ma dextérité dans la fabrication de pâtes maison (tortellinis; voir recette publiée hier). C'est simple et pourtant délicieux! Bon samedi!

Ingrédients

900 g (1 kg) de bouts de côte
3 cubes de bouillon de boeuf
1 petit oignon, coupé en dés
375 ml (1 1/2 tasse) de mini carottes, coupées en rondelles
3 branches de céleri, coupées en dés
3 gousses d'ail, pressées
1 pomme de terre Russet, pelée et coupée en dés
2 tomates en grappe, coupées en dés
Poivre noir, au goût
500 ml (2 tasses) de tortellinis au fromage
30 ml (2 c. à table) de persil, haché
Fromage pecorino râpé

Méthode

Mettre les bouts de côte dans une marmite profonde et les couvrir d’eau froide. Porter à ébullition, puis laisser mijoter jusqu’à ce que la viande soit tendre.

Écumer l’eau, au besoin. Retirer les bouts de côte et les laisser reposer et tiédir assez pour les manipuler. Quand ils ont suffisamment refroidi, détacher la viande de l’os et la couper en morceaux de la taille d’une bouchée.

Verser de 500 ml à 750 ml (2 à 3 tasses) d’eau au jus de cuisson dans la marmite. Ajouter les cubes de bouillon, la viande, les oignons, les carottes, le céleri, l’ail, les pommes de terre, les tomates et un peu de poivre.

Laisser mijoter jusqu’à ce que tous les ingrédients soient tendres, environ 45 minutes. Ajouter ensuite les tortellinis et poursuivre la cuisson jusqu’à ce qu’ils soient cuits. Ajouter le persil et servir garni de fromage Pecorino.

Source: adapté de Buddy Valastro