Mot de l'auteure

J'ai commencé à cuisiner à l'âge de 9 ans. Ma mère me faisait grimper sur un petit banc et m'a rapidement transféré sa passion pour la cuisine. Ce blog représente mon livre de recettes virtuel. J'y collectionne des recettes de famille, des recettes prises dans divers livres que je possède et plusieurs recettes sont tirées de mes blogs favoris. J'espère que vous y retrouverez ce que vous cherchez. J'espère ainsi vous transférer mon amour pour la cuisine. Bienvenu à tous!

Caroline B.

samedi 22 novembre 2014

Pancakes au gingembre avec bacon et sirop d'érable



Vendredi midi, j'ai eu envie de gâter un peu Mr. Mini-Moi. C'est la dernière journée d'école de la semaine et mon petit chéri performe très bien depuis le début de l'année. Alors, quoi de mieux que de le gâter un peu. Je lui ai préparé des pancakes au goût épicé légèrement accompagné de bon vieux bacon et du nectar préféré de la majorité des québécois, du sirop d'érable. J'ai laissé de côté l'idée de servir avec de la crème fraîche question de protéger un peu ma fonction hépathique (foie), mais vous, faites-vous plaisir si vous le voulez! Bon samedi!

Pour 4 personnes

Ingrédients

Pâte à crêpes
225 ml de farine avec levure incorporée
300 ml (1 1/4 tasse) de lait demi-écrémé
1 oeuf de grosseur moyenne
Une pincée de cannelle
10 ml (2 c. à thé) de gingembre moulu
Un trait d'extrait de vanille
45 ml  (3 c. à table) de cassonade
5 ml (1 c. à thé) de levure chimique (poudre à pâte)
Le zeste d'un demi citron
Une pincée de sel

Pour la cuisson
Huile végétale
12 tranches de bacon

Pour le service
100 ml de sirop d'érable
100 ml de crème sûre ou de crème fraîche (facultatif)

Méthode

Préchauffer le four à 225° F. (Pour conserver  le crêpes chaudes avant de servir.)

Dans le bol du mélangeur, ajouter tous les ingrédients de la préparation de pâte à crêpes et mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse.

Dans une grande poêle, ajouter l'huile végétale et faire chauffer à température moyenne. Faire cuire le bacon de chaque coté environ 3 minutes. Retirer le bacon avec des pinces et réserver au four sur une plaque à cuisson. Conserver l'huile.

Réduire la température de la poêle à minimum et ajouter un peu d'huile au besoin. Verser une portion du mélange à crêpes dans la poêle de façon à former 4 petites crêpes. Laisser cuire environ 1 à 2 minutes de chaque coté ou jusqu'à ce qu'elles soient dorées. Une fois cuites, mettre les crêpes sur une autre plaque à cuisson et réserver au four. Répéter pour utiliser toute la préparation de pâte à crêpes.

Une fois toutes les crêpes cuites, faire des piles de crêpes en insérant du bacon entre chacune. Verser du sirop d'érable sur le dessus. Servir avec de la crème sûre ou de la crème fraîche, si désiré.

Source: adapté de Lorraine Pascale sur Zeste

vendredi 21 novembre 2014

Marmelade d'oranges Cara aux épices

Hier matin, je me suis enfin encouragée à décoller ma production de petits cadeaux gourmands. Comme à chaque année, je débute par les pots (conserve et cie). C'est toujours un peu plus long à réaliser les conserves. J'adore littéralement les oranges Cara. Pourquoi? La coloration de la pulpe est à tomber et regardez-moi la teinte que cela donne à la marmelade!!! Pour la préparation de ma marmelade, j'ai utilisé deux versions bien différentes en ce qui à trait à la préparation et à la conservation. Moi, je me réfère toujours aux techniques du bouquin Bernardin. C'est-à-dire, nous devons donner un bain à l'eau bouillante pendant 10 minutes aux bocaux afin de les stériliser et lorsque la mise en pots est effectuée, il faut traiter les pots pendant 15 minutes. Dans ma recette, j'ai ajouté un bâton de cannelle et une étoile d'anis. Enfin, il n'y a rien que j'aime plus que de faire des conserves afin d'en offrir en cadeaux aux fêtes. Je trouve les pots très réconfortants. Bon vendredi à tous!

Pour environ 3 à 4 pots de 250 ml

Ingrédients

Environ 6 oranges Cara
La même quantité de sucre que la pulpe**
Le zeste de deux oranges coupé en petits bâtonnets
3 c. à table de Grand Marnier
1 bâton de cannelle
1 étoile d'anis


** Vous pouvez vous permettre de couper la quantité de sucre, soit mettre 80% de la quantité de pulpe d'oranges

Méthode

Laver et brosser énergiquement les oranges entières. Retirer le zeste dont vous réserverez celui de deux oranges et détailler les oranges en suprêmes au-dessus d'un bol en vous assurant de récupérer le jus qui s'écoule selon la technique que vous pouvez aller voir ici (Celle du chef Simon). Après avoir gratté la membrane blanche du zeste réservé, cisailler au couteau en petits bâtonnets très fins et mettre de côté.

Maintenant, il faut blanchir le zeste d'orange afin d'enlever l'amertume. Pour ce faire, vous devez verser le zeste détaillé dans une casserole. Ajouter de l'eau froide et un peu de sel. Porter à ébullition et laisser bouillir 5 minutes. Égoutter et recommencer cette opération encore deux autres fois.

Peser la quantité de pulpe et de jus obtenu (moi environ 555 g) et ajouter la même quantité de sucre. Verser dans une grande casserole en inox ainsi que le zeste blanchi. Ajouter les épices.

Porter à ébullition. Laisser cuire pendant 15 minutes en brassant à l'occasion. Réduire le feu et laisser mijoter pendant 30 minutes. Si la quantité de liquide diminue trop rapidement, vous pouvez ajouter un peu d'eau. En fin de cuisson, écumer et ajouter ensuite la liqueur d'orange.

Verser la marmelade bouillante dans des pots stérilisés 10 minutes. Traiter le tout pendant 15 minutes. Laisser reposer dans un endroit sombre 24 h avant d'entreposer.


mercredi 19 novembre 2014

Bavette de boeuf style bistro

Lundi, je n'ai pas pu m'empêcher de réaliser cette recette tout droit sortie du dernier livre de Jean-François Plante. La marinade me faisait de l'oeil et en plus, j'avais de belles bavettes de boeuf à cuisiner. Pour gâter tout le monde à la maison, je me suis même permise la fantaisie de faire des frites au four assaisonnées. En passant, si vous n'avez toujours pas ce livre, il faut le mettre de ce pas sur votre liste de cadeau de Noël. Personnellement, c'est un de mes bouquins favori ces temps-ci. Un délice!! Bon mercredi!

4 portions

Ingrédients

4 bavettes de boeuf de 250 g (8 oz) chacune, parées

Marinade
4 c. à table d'épices à bifteck
500 ml (2 tasses) de ketchup
90 g (1/3 tasse) de pâte de tomate aux fines herbes
3 c. à table de gingembre frais, râpé
80 ml (1/3 tasse) de sauce soya ou de tamari
6 gousses d'ail, fraîchement pressées
3 c. à table (45 ml) de sambal oelek
125 ml (1/2 tasse) de jus d'ananas
125 ml (1/2 tasse) de sirop d'érable
Sel et poivre du moulin

Méthode

Dans un bol, fouetter tous les ingrédients de la marinade. Verser dans un grand sac de plastique à glissière et ajouter les bavettes. Bien retirer l'air du sac. Laisser mariner au réfrigérateur pendant 48 heures.

Préchauffer une poêle à fond cannelé.

Déposer la viande dans la poêle chaude et saisir de 3 à 4 minutes de chaque côté pour une bavette encore rosée. Servir aussitôt.

Source: adapté de J-F Plante/Métro, Boulot, Bistro

lundi 17 novembre 2014

Pâtes aux saucisses italiennes

Après plusieurs années, j'ai enfin décidé de ressortir un vieux bouquin de cuisine de Ricardo, Ma cuisine Week end. Je devrais plutôt dire que j'ai fini par remettre la main dessus en faisant le ménage de mon walk-in de cuisine que j'ai redéménagé dans une pièce plus grande suite au départ de mes jumeaux de 18 ans. Je l'avais complètement oublié ce bouquin! Toujours est-il que la recette m'a permis de passer quelques tomates italiennes que j'ai congelées à la fin de l'été. Une recette à ne pas négliger les soirs de semaine. Bon lundi!

4 portions

Ingrédients

12 tomates italiennes
4 saucisses italiennes piquantes
1 oignon haché finement
4 gousses d'ail, hachées finement
75 ml (1/3 tasse) d'huile d'olive
125 ml (1/2 tasse) de vin rouge
15 ml (1 c. à table) d'origan frais effeuillé
60 ml (1/4 tasse) de basilic frais, ciselé
1 litre (4 tasses) de pâtes courtes style penne rigate..., cuites et chaudes
Sel et poivre

Méthode

À l'aide d'un couteau bien aiguisé, pratiquer une incision en former de croix au bout de chaque tomate, à l'opposé du pédoncule. Dans l'eau bouillante, les blanchir 1 à 2 minutes, selon leur degré de maturité. Plonger ensuite les tomates dans l'eau froide puis les peler, les couper en deux et les épépiner.

Piquer les saucisses avec une fourchette et les faire bouillir pendant 5 minutes. Laisser tiédir et couper en tranches d'épaisseur moyenne. Réserver.

Dans une casserole, cuire l'oignon et l'ail dans l'huile. Ajouter les saucisses et poursuivre la cuisson jusqu'à ce que l'oignon commence à dorer. Ajouter le vin rouge et laisser réduire de moitié.

Ajouter les tomates, réduire le feu et laisser mijoter pendant environ 15 minutes, en remuant de temps en temps. Ajouter l'origan et le basilic. Incorporer les pâtes et bien mélanger. Saler et poivrer. Servir aussitôt.

Source: adapté de Ricardo

dimanche 16 novembre 2014

Pain de viande et sa sauce tomate au vin rouge

Le pain de viande est un plat réconfortant par excellence. Cette version à la touche italienne pourrait vous réconforter convenablement lors de trop longue journée d'hiver. La recette est extraite du dernier livre de Stefano Faita / Dans la cuisine avec Stefano Faita. D'ailleurs, si vous n'avez toujours pas ce livre dans vos tablettes, je vous suggère de le mettre sur votre liste de cadeau de Noël. Il est très utile!! Bon dimanche!

Ingrédients

Pour la sauce tomate au vin rouge
30 ml (2 c. à table) d'huile d'olive
1 oignon moyen, haché finement
2 carottes, hachées finement
2 branches de céleri, hachées finement
125 ml (1/2 tasse) de vin rouge
625 ml (2 1/2 tasses) tomates en purée

Pain de viande
6 tranches de pain de la veille
Lait, pour tremper le pain
450 g (1 lb) de veau haché
450 g (1 lb) de boeuf haché
140 g (5 oz) de tranches épaisses de prosciutto, en dés
90 ml (6 c. à table) de fromage parmesan, râpé et plus pour le service
5 ml (1 c. à thé) d'origan séché
Une bonne poignée de persil italien haché et un peu plus pour la garniture
2 gros oeufs légèrement battus
Sel et poivre du moulin
45 ml (3 c. à table) d'huile d'olive

Méthode

Sauce tomate
Chauffer l'huile d'olive dans une grande casserole à feu moyen, puis faire tomber les légumes de 3 à 5 minutes. Remuer de temps en temps. Ajouter le vin rouge et la purée de tomates. Porter à ébullition et réduire le feu. Laisser mijoter doucement pendant la réalisation du pain de viande.

Préchauffer le four à 400°F (200°C).

Le pain de viande
Faire tremper le pain dans le lait quelques minutes. Presser le pain pour extraire l'excès de lait.

Dans un bol, combiner la viande, le prosciutto, 90 ml (6 c. à table) de parmesan, l'origan, le persil, le pain trempé et les oeufs.. Saler et poivrer. Mélanger avec les mains et façonner en un pain d'environ 20 cm (8 po) de long et 8 cm (3 po) de large.

chauffer l'huile d'olive dans une grande poêle antiadhésive à feu moyen. Lorsque l'huile est chaude, y saisir le pain de viande de tous les côtés, environ 10 minutes.

Transférer dans un plat de cuisson et verser la sauce tomate dessus et autour. couvrir de papier d'aluminium. Enfourner 25 minutes. Retirer le papier d'aluminium et poursuivre la cuisson de 15 à 20 minutes de plus ou jusqu'à ce que le pain de viande soit cuit et que la sauce ait épaissi. Laisser reposer 5 à 10 minutes avant de trancher. Servir avec la sauce tomate et garnir de parmesan et de persil.

Source: adapté de Stefano Faita

samedi 15 novembre 2014

Gâteau aux pommes et son caramel épicé

Voilà bien un des meilleurs gâteau aux pommes que j'ai exécuté dernièrement. Le gâteau est moelleux et à une superbe teinte de caramel. J'ai louché sur cette recette car c'est bien la première fois que je voyais que les épices étaient insérées dans le caramel et non dans le gâteau. Résultant fort intrigant pour moi!!! C'est aussi bien jolie manière de passer des pommes et de gâter sa famille un brin. Tant qu'à moi, je conserve la recette dans mes préférés car je crois bien qu'elle sera au rendez-vous à chaque année de la nouvelle récolte de pommes. La recette provient de Jamie Oliver. J'ai utiliser un moule rond classique de 8 po. Tout va bien et il n'y a pas de débordement de sirop et il se démoule très bien sur une assiette de service à condition de ne pas omettre de garnir le fond et la paroi de papier parchemin. Bon samedi à tous!

On obtient un délicieux gâteau de 24 cm

Ingrédients

La sauce au caramel
200 g de beurre coupé en dés, à température ambiante
200 g de cassonade doré
30 ml (2 c. à table) de mélasse
5 ml (1 c. à thé) de cannelle moulue
5 ml (1 c. à thé) de gingembre moulu
Une pincée de clou de girofle moulu
45 ml (3 c. à table) de crème fraîche

Le gâteau
6 pommes à croquer moyennes, épépinées et coupées en quartiers
125 g de beurre à température ambiante
125 g de cassonade doré
2 oeufs
225 g de farine tout usage
1 1/2 c. à thé de poudre à pâte (levure chimique)
1/2 c. à thé de bicarbonate de soude
200 ml de cidre de pommes
Le zeste de 2 oranges

Méthode


Beurrer la base et les côtés d'un moule rond de 24 cm de diamètre et chemiser de papier sulfurisé (fond et paroi).
Préchauffer le four à 350°F (180°C). Déposer les dés de beurre dans une poêle suffisamment grande pour contenir toutes les pommes. Ajouter le sucre, la mélasse et les épices. Faire cuire doucement. Baisser le feu et laisser frémir en remuant de temps en temps, jusqu'à ce que le sauce commence à épaissir.
Incorporer les pommes dans le caramel et laisser cuire quelques minutes. Pendant ce temps, préparer le gâteau, sans oublier de surveiller le feu et de remuer de temps en temps, pour que le mélange n'accroche pas.
Crémer le beurre et le sucre jusqu'à obtention d'une crème et incorporer les oeufs un à un, en mélangeant au fur et à mesure. Ajouter la moitié de la farine tamisée, le bicarbonate et le cidre. Remuer bien et verser la farine tamisée restante et le zeste des oranges; bien mélanger.
Déposer les pommes au fond du moule préparé, en couche régulière (réserver le caramel pour plus tard). Recouvrir de pâte à gâteau. Secouer légèrement le moule pour répartir le mélange et placer sur la lèchefrite. Enfourner au centre du four de 35 à 40 minutes.
Au bout de 35 minutes de cuisson, insérer une lame de couteau au centre du gâteau : si elle ressort propre, le gâteau est prêt, sinon, prolonger la cuisson de 5 minutes.
Lorsque le gâteau est cuit, laisser refroidir 10 minutes. Réchauffer le caramel à feu doux et incorporer la crème. Pour ne pas se brûler, retirer le caramel qui a débordé du moule, recouvrir ce dernier d'une assiette et le retourner rapidement. Démouler, découper et servir avec la sauce au caramel.
Source: adapté de Jamie Oliver

vendredi 14 novembre 2014

Quiche aux saucisses et aux épinards

Que peut-on faire avec des saucisses et des épinards? Moi, c'est la question à laquelle j'ai dû répondre cette semaine. Je n'avais absolument pas le goût de manger un plat de pâte. En fouillant dans ma pile de recette, je suis tombée sur cette belle version de quiche publiée par le magazine Coup de Pouce. J'ai utilisé des saucisses pur porc que ma petite soeur venait de réaliser dans son cours de boucherie (elles sont démentes et super bien assaisonnées comme je les aime!) et un morceau de Cabouron (fromage primé de la fromagerie Blackburn à Jonquière). Résultat, c'est probablement ma quiche préférée dès à présent. Bon vendredi de cuisine ou peu importe ce que vous fabriquez!

10 Portions

Ingrédients

1 lb (454 g) de saucisses de porc
2 oignons hachés
2 bottes (environ 375 g chacune) d'épinards frais, blanchis, égouttés et hachés
2 tasses (500 ml) de cheddar très fort râpé (moi, mélange de cheddar et de Cabouron)
4 oeufs
2 tasses (500 ml) de crème à 30%
3/4 c. à thé de sel
1/4 c. à thé de poivre noir
Une pincée de muscade

Pâte de blé entier
1 1/3 tasse (325 ml) de farine tout usage
2/3 tasse (150 ml) de farine de blé entier
1/2 c. à thé (2 ml) de sel
1/4 c. à thé de poivre noir
1/3 tasse (80 ml) de beurre froid, en dés
1/3 tasse (80 ml) de lard, de shortening ou de beurre froid, en dés
7 c. à table (110 ml) d'eau froide

Méthode

Pâte de blé entier
Mettre la farine tout usage et la farine de blé entier, le sel et le poivre dans le récipient du robot culinaire; mélanger. Ajoutez le beurre et le shortening (graisse); mélanger jusqu'à ce que la préparation ressemble à des miettes grossières. Ajouter juste assez d'eau pour que la pâte se tienne quand on la presse. Aplatir la pâte pour former une rondelle. L'envelopper et la mettre au réfrigérateur pendant au moins 30 minutes.

Retirer l'enveloppe des saucisses. Mettre la chair dans une poêle antiadhésive et la frire jusqu'à cuisson complète, en la défaisant à la fourchette. Ajouter les oignons et les brunir de 15 à 20 minutes. Verser dans un bol. Ajoutez les épinards et le fromage; mélanger. Dans un autre bol, battre ensemble les oeufs, la crème, le sel, le poivre et la muscade. Réserver.

Déposer la pâte sur une surface farinée et l'abaisser pour former un rectangle suffisamment grand pour couvrir le fond et les côtés d'un moule à gâteau en métal de 13 x 9 po (3,5 litres). Laisser dépasser de 1/2 po (1 cm) tout autour. Replier la bordure vers l'intérieur et presser avec une fourchette. Couvrir le fond de papier parchemin ou d'aluminium et remplir de poids ou de haricots secs. Faire cuire la pâte à 400°F (200°C) pendant 15 minutes. Retirer les poids et le papier et continuer la cuisson pendant environ 5 minutes ou jusqu'à ce que la croûte soit ferme et sèche au toucher. Retirer du four et réduire l'intensité à 375°F (190°C.)

Déposer le mélange à la saucisse dans la croûte et couvrir du mélange aux oeufs. Enfourner la quiche dans le bas du four jusqu'à ce que les oeufs soient pris et la surface légèrement dorée, environ 45 minutes. Laisser refroidir sur une grille.

Source: Adapté de Coup de Pouce