Mot de l'auteure

J'ai commencé à cuisiner à l'âge de 9 ans. Ma mère me faisait grimper sur un petit banc et m'a rapidement transféré sa passion pour la cuisine. Ce blog représente mon livre de recettes virtuel. J'y collectionne des recettes de famille, des recettes prises dans divers livres que je possède et plusieurs recettes sont tirées de mes blogs favoris. J'espère que vous y retrouverez ce que vous cherchez. J'espère ainsi vous transférer mon amour pour la cuisine. Bienvenu à tous!

Caroline B.

lundi 31 janvier 2011

Éblouissante panna cotta pistache, coulis de fraises enchanteur

Je vous présente enfin la recette que j'avais vraiment envie de partager avec vous, mais ce matin c'était un peu la pagaille chez moi avec mes histoires de problèmes de batterie de mon RAV4. Grrr!!!!! CAA Québec est sur le bord de m'appeler par mon petit nom à force de les appeler! hihihi! Ce dessert est tout à fait grandiose; j'oserais même vous dire que c'est mon préféré jusqu'à présent! Il combine tout ce que j'aime dans un dessert: fruits frais, pistaches, une quantité minime de sucre et de la crème. En plus, cette verrine est un ravissement pour l'oeil! Normalement, je l'aurais fait pour la Saint-Valentin mais tous ceux qui me connaissent savent que j'ai un autre plan en tête!!! Fantastique et délicieux!

Pour 4 personnes
Préparation: 15 minutes
Cuisson: 3 minutes
Réfrigération: 3 heures

Pour la panna cotta pistache:
250 ml de crème 35%
150 ml de lait
25 g de sucre
2 feuilles de gélatine
1 c. à thé de pâte à pistache (moi, 3 c. à thé)
Pour le coulis de fraises:
150 g de fraises
30 g de sucre glace
1/2 citron

Quelques fraises pour le décor
1 c. à soupe de pistaches décortiquées
Faire tremper les deux feuilles de gélatine dans un grand volume d'eau. Dans une casserole, verser et faire bouillir la crème, le lait et le sucre. Essorer la gélatine et la mélanger avec la pâte à pistache dans le liquide bouillant. Fouetter bien pour obtenir un liquide homogène. Rectifier le parfum, si nécessaire, avec la pâte à pistache. Verser cette panna cotta dans les verres, aux 3/4 de la hauteur. Laisser reposer 2 à 3 heures au frais.
Laver, équeuter puis mixer les 150 g de fraises avec le sucre glace et le jus d'un demi-citron. Si le coulis est un peu trop épais ajouter un peu d'eau.

Émincer quelques fraises pour le décor. Concasser grossièrement les pistaches. Verser sur la panna cotta bien froide une petite couche de coulis de fraises. Décorer avec les fraises émincées et la pistache concassée.
Déclinaison: La cuisine des 7 péchés / Orgueil

Soupe de légumes-racines grillés

Voici une soupe de légumes grillés rapide à préparer et particulièrement savoureuses. Au début, j'étais un peu inquiète; il n'y a pas de bouillon de poulet ou de boeuf dans la préparation. C'est les épices qui ne sont pas banales du tout dans cette soupe qui font la différence. Je l'ai servi avec une quenelle de crème sure et un brin de persil plat italien. En accompagnement, j'ai fait des grissinis maisons au pavot et au sésame. Un délice!

Pour 4 à 6 personnes

4 panais en gros morceaux
2 carottes en gros morceaux
1 oignon moyen en quartiers
3 gousses d'ail pelées
3 c. à soupe d'huile d'olive
1 c. à soupe de cumin
1 c. à soupe de curcuma
1 c. à soupe de graines de coriandre broyées
1 c. à thé de graines de moutarde
750 ml (3 tasses) d'eau bouillante
Jus de 1/2 à 1 citron
60 ml (1/4 tasse) de persil haché
Sel de mer et poivre du moulin
Préchauffer le four à 200 C (400 F).

Mélanger les légumes avec de l'huile et les épices dans un grand bol.

Déposer les légumes sur une plaque à rebord, arroser de 250 ml (1 tasse) d'eau bouillante. Couvrir de papier d'aluminium et enfourner 15 minutes.

Retirer le papier et réduire la température du four à 180 C (350 F). Poursuivre la cuisson 15 minutes ou jusqu'à ce que les légumes soient tendres.

Broyer le tout au mélangeur en ajoutant 500 ml (2 tasses) d'eau bouillante. Rehausser d'un trait de jus de citron et assaisonner.

Garnir de persil au moment de servir.
Grissinis:
J'ai pris une boule de pâte à pizza maison que j'ai divisé en plusieurs pâtons. J'ai formé des bâtonnets dont j'ai trempé un côté dans l'eau. Ensuite, j'ai déposé le côté mouillé sur des graines de pavot ou sur des graines de sésame. Rouler en spirale et le tour est joué! Déposer au four préchauffé à 400 F.
Source: Soupsoup de Caroline Dumas sauf pour les grissinis

dimanche 30 janvier 2011

Gaufres fantastiques, surprenante chantilly de myrtilles

Chez moi, le dimanche est réservé au brunch gourmand. Ce matin, j'ai choisi une recette de gaufres parfumées au rhum et vêtues d'une fascinante chantilly aux bleuets. Le tout est bien entendu recouvert de bleuets frais et de sirop d'érable. La chantilly devait normalement se faire avec un siphon, mais comme je ne possède pas encore un tel objet (c'est à venir!!! hihihi!), je me suis contentée de faire fondre la gelée de bleuets que j'ai ensuite incorporée à la crème pour réfrigérer le tout par la suite. Il ne me restait plus qu'à fouetter et voilà la crème chantilly joliment bleutée prête à servir. Je vous le confirme, à l'avis général, c'était délicieux!!!


Pour 4 personnes
Préparation: 25 minutes
Cuisson: 10 minutes
Réfrigération: 1 heure

Pour la pâte à gaufres (10 pièces)
250 g de farine
40 g de sucre
3 oeufs
75 g de beurre fondu
1 trait de rhum
300 ml de lait
1/2 citron
1 pincée de sel

Pour la chantilly de myrtilles
200 ml de crème à fouetter
3 c. à soupe de gelée de myrtilles
20 g de sucre glace
1 c. à soupe de myrtilles fraîches ou surgelées
Disposer la farine en fontaine dans un saladier. Casser les oeufs en séparant le blanc du jaune. Déposer dans la fontaine le sucre, les jaunes, le beurre fondu et le rhum. Verser le lait peu à peu, fouetter jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse. Monter les blancs d'oeufs en neige avec une pincée de sel et quelques gouttes de jus de citron. Incorporer délicatement les blancs à la pâte.

Mélanger dans un saladier avec un petit fouet, la crème à fouetter, les myrtilles fraîches et la gelée de myrtilles. Sucrer et passer au tamis. Verser le tout dans un siphon. Visser une cartouche de gaz. Laisser reposer au frais pendant 1 heure.

Faire cuire les gaufres dans un gaufrier. Les saupoudrer légèrement de sucre glace. Agiter le siphon. Décorer avec la chantilly de myrtilles. Déguster les gaufres accompagnées de gelée de myrtilles.
Source: La cuisine des 7 péchés / orgueil

samedi 29 janvier 2011

Risotto au dulce de leche et aux noisettes, parfumé au rhum

Pour conclure la journée, je vous offre le dessert que j'ai composé moi-même et que je compte présenter au concours de risotto qu'Isabelle organise. Ce sera ma troisième et ultime participation. Ça fait deux semaines que je cogite pour composer mon propre risotto sucré et la présentation qui l'accompagne! J'ai travaillé avec une combinaison de dulce de leche, de rhum et de noisettes pour ma composition. J'y ai aussi mis, une légère touche de mascarpone pour avoir une texture crémeuse. Mon risotto repose sur un pizzelle aux noisettes et au dulce de leche. L'ultime garniture est un bonbon au caramel de forme abstraite! J'espère que le tout vous plaira parce que moi, je me suis beaucoup amusée à le préparer.

Pour 4 personnes

Sirop à la vanille et caramel au beurre écossais
250 ml d'eau
80 g de sucre
1/2 gousse de vanille
Un trait d'essence de caramel au beurre écossais
Risotto
150 g de riz arborio superfino
90 g de dulce de leche
60 g de mascarpone
1/4 tasse de rhum brun
1/3 tasse de noisettes hachées grossièrement
1 c. à soupe d'huile d'olive
Sirop:
Dans une petite casserole, combiner le sucre et l'eau. Fendre la gousse de vanille et racler les graines; ajouter le tout au mélange de sucre et d'eau. Ajouter le trait d'essence de caramel. Porter le tout à ébullition et laisser mijoter quelques minutes. Retirer du feu et réserver.

Risotto:
Dans une casserole, faire chauffer l'huile d'olive. Ajouter le riz et brasser jusqu'à ce que le riz soit nacré. Ajouter le sirop préparer auparavant. Laisser mijoter le tout en brassant souvent jusqu'à cuisson complète du riz et qu'il ait absorbé tout le liquide de cuisson (on peut ajouter de l'eau au besoin). Déglacer avec le rhum; brasser et laisser le rhum s'évaporer au 3/4. Retirer du feu. Ajouter le mascarpone et le dulce de leche. À la toute fin, ajouter les noisettes; bien mélanger. Réfrigérer jusqu'au moment de servir. Dresser selon vos goûts. Bon appétit!
Signé, Caroline B.



Sauté épicé au poulet et aux pêches (ou mangue) de Cat Cora

Pour ceux et celles qui ne savent pas qui est Cat Cora, c'est la seule femme championne Au Iron Chef. Elle est également le chef exécutif du magazine Bon appétit. À chaque fois que j'ai écouté l'émission Iron Chef à Food Network et qu'elle était présente, j'ai regardé l'émission avec ravissement et délectation. Cette femme, je la trouve géniale et tellement imaginative. Ces plats sont remplis de saveurs et que dire de ses présentations époustouflantes! En bref, j'ai le souffle coupé devant tant de créativité et de goût! C'est la raison pour laquelle je me suis procurée deux livres de cuisine de cet excellent chef. J'ai fait le sauté avec des pêches et laissez-moi vous dire que c'était délicieux! On retrouve de tout dans ce sauté: une généreuse portion de légumes, du poulet mariné dans une sauce salée et épicée avec du piment thaï, les pêches apportent une touche sucrée et les amandes effilées donnent un petit côté croustillant à ce divin plat. J'ai servi le tout sur un lit de riz au jasmin.

Marinade
2-3 piments chili thaï ou serrano
1/4 tasse de sauce soya
1 c. à thé de gingembre frais râpé
2 grosse gousses d'ail, émincées

1 lb (500 g) de poitrines de poulet désossées, taillées en lanières

Sauté
1 c. à table de farine ou de fécule de maïs (moi, fécule de maïs)
1 c. à table d'huile de sésame ou d'huile végétale (moi, huile de sésame)
1 oignon moyen, émincé
1 grosse carotte, pelée et finement émincée sur le biais (moi, petits bâtonnets)
1 tasse de fleurets de brocoli
1/2 tasse de pois mange-tout
3 pêches pelées, émincées en tranches ou 1 mangue émincée (réserver le jus**) (moi, nectarines avec la peau)
Sauce soya, au besoin
1 c. à table de coriandre fraîches, hachée
1 c. à table d'échalote verte, émincée
1 c. à table d'amandes effilées, grillées en garniture

**Trancher les pêches dans un bol en bois pour conserver le jus qui coule des fruits.
Pour la marinade:
Avec un couteau bien aiguisé, trancher les piments en deux. Gratter l'intérieur pour enlever les graines et émincer finement les piments (porter des gants; un petit conseil d'ami-c'est ce que je fais). Dans un bol moyen, combiner la sauce soya, le gingembre, l'ail et le piment. Ajouter les lanières de poulet. Couvrir et réfrigérer.

Pour le sauté:
Mettre la fécule de maïs ou la farine tamisée dans un petit bol; réserver. Faire chauffer l'huile dans un wok ou une grande poêle à feu élevé. Ajouter les oignons et sauter 1 à 2 minutes; ajouter alors le poulet en le prenant avec une écumoire pour conserver la marinade. Sauter rapidement, jusqu'à ce que le poulet commence à brunir et ajouter la marinade. Ajouter les carottes et le brocoli; réduire le feu à médium-élevé, couvrir le wok pour empêcher le liquide de s'évaporer. Cuire de 2 à 3 minutes, jusqu'à ce que les carottes soient tendres. Ajouter les pois mange-tout et les pêches (ou mangue) et leur jus; cuire de 2 à 3 minutes. Si le liquide réduit trop, ajouter de la sauce soya (moi, dans un bol j'ai mis de la sauce soya, un peu d'eau et la fécule de maïs réservée; j'ai bien mélangé pour dissoudre le fécule de maïs et j'ai ajouté au sauté).

Ajouter la coriandre et l'échalote verte; bien mélanger. Servir et saupoudrer d'amandes effilées grillées.
Source: Cat Cora

vendredi 28 janvier 2011

Verres remarquablement gourmands à l'orange curd

En début de semaine, je vous avais dit que je préparais des brioches pour une verrine un peu spéciale. Eh bien, la voici en ce beau vendredi! (Elle fait drôlement changement de mes desserts au chocolat, n'est-ce pas? hihihi!) Elle est composée essentiellement avec de la brioche, des suprêmes d'oranges, le jus et le zeste d'oranges sanguines. Le côté tout doux, c'est la jolie chantilly aux bonbons colorés qui en fait état. Un dessert parfumé aux agrumes qui ne manquera pas de vous intriguer! Moi, ce fût le cas. Je n'ai pas résisté à son appel!


Pour 4 personnes
Préparation: 25 minutes
Cuisson: 5 minutes
Réfrigération: 1 heure

Pour l'orange curd ou crème d'oranges
3 oranges sanguines
1 c. à soupe de fécule de maïs
2 oeufs
120 g de sucre
50 g de beurre
1 c. à thé de Cointreau (moi, Grand Marnier)
3 oranges
1 brioche
100 ml de crème 35%
1 c. à thé de sucre glace
1 c. à soupe de vermicelles sucrés
Peler à vif les deux oranges et prélever les suprêmes. Presser le jus de la troisième orange. Détailler quatre tranches épaisses de 3 cm dans la brioche. Dans chaque tranche tailler un disque de brioche du même diamètre que les verres. Les déposer au fond des verres, ajouter les suprêmes d'oranges. Verser le jus pour imbiber les disques de brioche. Réserver au frais.

Laver soigneusement les trois oranges sanguines. Prélever le jus et le zeste. Verser le tout dans une petite casserole avec la fécule de maïs, les oeufs, le Cointreau et le sucre. Fouetter. Ajouter le beurre en parcelles. Faire cuire cette crème, à feu doux, en la remuant constamment à la cuillère en bois jusqu'à ce qu'elle épaississe.

Verser la crème d'orange encore tiède dans les verres et la laisser bien refroidir. Fouetter énergiquement la crème dans un saladier bien froid. Incorporer juste à la fin le sucre glace en pluie. Fouetter de nouveau.

Verser la chantilly dans une poche à douille cannelée. Décorer les verres avec une belle rosace de chantilly. Terminer la préparation avec quelques vermicelles sucrés.
Source: La cuisine des 7 péchés / Orgueil

jeudi 27 janvier 2011

Ragoût de boeuf à l'ail rôti et aux légumes à la mijoteuse

Voici un ragoût de boeuf à la mijoteuse des plus savoureux! Il comprend de l'ail rôti qui prend un certain temps à préparer je vous le concède, mais qui lui confère un arôme incomparable! Mr. Tomate et les enfants Tomate, n'ont rien eu à redire puisqu'ils l'ont adoré. À garder tout près au cas où!

8 portions
Préparation: 25 minutes
Cuisson: 7 heures


2 c. à table (30 ml) d'huile végétale
12 gousses d'ail
2 carottes coupées en morceaux de 1 po (2,5 cm)
2 panais coupés en morceaux de 1 po (2,5 cm)
2 pommes de terre jaune (de type Yukon Gold), pelées et coupées en morceaux de 1 po (2,5 cm)
1 1/2 lb (750 g) de cubes de boeuf à ragoût
1/2 c. à thé (2 ml) de sel
1/2 c. à thé (2 ml) de poivre noir du moulin
1 oignon haché
1 1/2 c. à thé (7 ml) de thym séché
1 1/2 c. à thé (7 ml) de sauge séchée
1 1/2 tasse (375 ml) de bouillon de boeuf réduit en sel
1 tasse (250 ml) de vin rouge ou de bouillon de boeuf
1/4 tasse (60 ml) de pâte de tomates
1 tasse (250 ml) de petits pois surgelés
1/4 tasse (60 ml) de persil frais haché

Dans une petite casserole, chauffer l'huile à feu doux. Ajouter l'ail et cuire à couvert, en secouant la casserole de temps à autre, pendant environ 30 minutes ou jusqu'à ce qu'il soit doré et qu'il ait ramolli. À l'aide d'une écumoire, mettre l'ail dans une assiette (réserver l'huile dans un petit bol), Mettre les carottes, les panais et les pommes de terre dans la mijoteuse. Ajouter l'ail rôti.

Parsemer les cubes de boeuf du sel et du poivre, Dans un grand poêlon, , chauffer 1 c. à table (15 ml) de l'huile réservée à feu moyen-vif. Ajouter les cubes de boeuf, en plusieurs fois, et les faire dorer. Mettre le boeuf dans la mijoteuse. Dégraisser le poêlon. Chauffer le reste de l'huile réservée à feu moyen. Ajouter l'oignon et 1 c. à thé (5 ml) chacun du thym et de la sauge et cuire, en brassant de temps à autre, pendant environ 5 minutes ou jusqu'à ce que l'oignon soit légèrement doré. Mettre la préparation dans la mijoteuse.

Dans le poêlon, ajouter le bouillon, le vin et la pâte de tomates et porter à ébullition en raclant le fond pour en détacher les particules. Verser la préparation dans la mijoteuse. Couvrir et cuire à faible intensité de 6 à 8 heures.

Ajouter les petits pois et le reste du thym et de la sauge. Couvrir et poursuivre la cuisson à intensité élevée pendant environ 10 minutes ou jusqu'à ce que le ragoût soit fumant. Au moment de servir, parsemer chaque portion du persil.
Déclinaison: Coup de Pouce / Nos 180 meilleures recettes à la mijoteuse

Brioches au chocolat, aux amandes et aux canneberges séchées, parfumées à l'orange

Hier, j'ai préparé de la pâte à brioches dans le but de préparer une verrine un peu particulière que vous verrez probablement demain sur mon blog. En attendant, voici ce que j'ai préparé avec l'excédent de pâte à brioches. Pour le plaisir des yeux, j'ai mis à profit mes nouvelles connaissances en matière de façonnage et même si Noël est passé, je me suis fait une joie de faire une couronne de brioches. Ce qui est pratique avec une telle couronne, c'est qu'on la place dans une belle assiette de service lors d'un brunch et que l'on ne fait que détacher les brioches et nous voici prêt à nous bourrer la panse. J'ai parfumé ma pâte avec du zeste d'orange. Donc, comme garniture il était tout à fait naturel que j'utilise une combinaison de canneberges et de chocolat noir. Le petit côté sucré, c'est un fondant pâtissier qui s'en charge. C'est purement délicieux!!!


Pour 500 g de pâte

500 g de farine non blanchie (farine à pain)
10 g de sel
15 g de levure fraîche
50 g de sucre
125 g de beurre fondu
100 g d'eau
75 g d'oeufs entiers tempérés (1 oeuf + eau pour compenser)
75 g de lait tiède
Zeste d'orange, au goût

Garniture
Canneberges séchées , au goût
Morceaux de chocolat noir, au goût
Amandes entières, grossièrement hachées
Fondant pâtissier
Pour la pâte:
Mettre la farine dans un bol et y faire un puits.
Mettre le sel, le sucre sur le pourtour du bol et la levure au centre. Ajouter l'eau, le lait, le beurre et les oeufs.
Avec la main, délayer la levure, mélanger le tout avec une cuillère en bois.
Transférer la pâte sur une surface légèrement farinée et pétrir de 4 à 6 minutes.
Couvrir d'une pellicule plastique et laisser doubler de volume.

Étendre la pâte, étendre la garniture et rouler le tout. Façonner selon la forme désirée tresse à 3 ou 5 branches, couronne, etc. (moi, couronne). Déposer sur une plaque recouverte de papier parchemin et laisser doubler de volume.

Dorer les brioches avec de l'oeuf battu. Enfourner à 400 F de 25 à 40 minutes pour les grosses brioches et 17 à 20 minutes pour les petites. Diminuer la chaleur du four à 375 F à mi-cuisson.

mercredi 26 janvier 2011

Poulet et carottes à la dijonnaise

Un repas très simple et rapide à préparer. J'adore le poulet, surtout les pilons qui ne sont pas trop dispendieux. J'en ai toujours un paquet qui traîne au congélateur au cas où. J'ai pris la recette dans un magazine Coup de Pouce que j'avais mis de coté. Toute ma petite famille a bien aimé!


4 portions
Préparation: 30 minutes
Cuisson: 30 minutes

1/4 tasse (60 ml) de persil frais, haché
2 c. à table (30 ml) de moutarde de Dijon
2 c. à table (30 ml) de moutarde de Meaux (moutarde à l'ancienne)
1/4 c. à thé (1 ml) de sel
1/4 c. à thé (1 ml) de poivre noir du moulin
8 hauts de cuisses de poulet désossés, la peau et le gras enlevés (environ 1 1/2 lb / 750 g en tout) (moi, l'équivalent en pilons de poulet)
2 c. à table (30 ml) d'huile végétale
2 oignons coupés en tranches fines
1/2 c. à thé (2 ml) de thym séché
3 carottes coupées en tranches fines sur le biais
1 tasse (250 ml) de bouillon de poulet
1 c. à table (15 ml) de farine
1 c. à table (15 ml) de beurre ramolli
Dans un bol peu profond, mélanger 1 c. à table (15 ml) du persil, la moutarde de Dijon, la moutarde de Meaux, le sel et le poivre. Passer les hauts de cuisse (moi, pilons) dans le mélange de moutarde en les pressant et en les retournant pour bien les enrober.

Dans un grand poêlon, chauffer la moitié de l'huile à feu moyen-vif. Ajouter les morceaux de poulet, quelques-uns à la fois, et les faire dorer de 3 à 4 minutes (les retourner une fois). Réserver dans une assiette. Dégraisser le poêlon. Ajouter le reste de l'huile, les oignons, le thym et les carottes. Cuire à feu moyen pendant environ 4 minutes ou jusqu'à ce que les oignons aient ramolli. Ajouter le bouillon de poulet et les morceaux de poulet réservés et leur jus. Porter à ébullition. Couvrir et laisser mijoter à feu moyen de 10 à 15 minutes ou jusqu'à ce que le poulet ait perdu sa teinte rosée à l'intérieur. À l'aide d'une écumoire, mettre le poulet, les oignons et les carottes dans un plat de service. Couvrir et réserver au chaud.

Dans un bol, mélanger la farine et le beurre. À l'aide d'un fouet, incorporer le mélange de farine à la sauce dans le poêlon. Laisser bouillir à feu vif, en fouettant, pendant environ 2 minutes ou jusqu'à ce que la sauce ait épaissi. Napper le poulet et les légumes réservés de la sauce et parsemer du reste de persil.
Déclinaison: Coup de Pouce / Février 2008

mardi 25 janvier 2011

Fougasse aux tomates séchées et aux herbes Méditerranée de Philippe de Vienne

Dimanche, j'ai eu l'atelier de fabrication de pains le plus intéressant qui soit. C'était Éric Edmond, boulanger de père en fils et propriétaire d'une boulangerie artisanale à Jonquière, qui donnait le cours. J'ai tellement appris en 4 heures que j'ai eu envie de partager avec vous une partie de son savoir en vous présentant ma toute première fougasse de fabrication maison. J'ai choisi des tomates séchées dans l'huile et les merveilleuses herbes Méditerranée de Philippe de Vienne pour l'apprêter. J'aurais pu tout aussi bien brosser mon pain avec de l'huile d'olive et saupoudrer le tout de fines herbes en finition, mais le temps m'a manqué évidemment. Mr. Tomate vient tout juste de me confirmer que c'est délicieux!


Donne 500 g de pâte

Pâte

500 g de farine non blanchie
10 g de sel
Entre 7 à 10 g de levure de boulanger
60 g d'huile d'olive
335 g d'eau tiède (à la température du corps)
Garniture
Moi
, tomates séchées dans l'huile
Moi, herbes Méditerranée de Philippe de Vienne
Pâte
Mettre la farine dans un bol et y faire un puits.
Mettre le sel sur le pourtour du bol et la levure au centre. Ajouter l'eau en petite quantité au début, directement sur la levure et la délayer. Ajouter l'eau restante et l'huile d'olive; fraser le mélange à l'aide d'une cuillère en bois.
Lorsque le frasage est terminé, transférer la pâte sur un plan de travail légèrement farinée et pétrir 4 à 6 minutes. Huiler un bol, déposer la pâte et laisser lever dans un endroit chaud.

Séparer la pâte en pâtons. Donner la forme d'un ovale à la pâte. Étendre les tomates séchées dans l'huile et les fines herbes sur le 2/3 de la pâte (si les tomates ne sont pas dans l'huile, au pinceau, brosser la pâte avec de l'huile d'olive; pour créer un espace entre les couches de pain). Plier la pâte en trois (en porte-feuille), sceller (la soudure doit être en-dessous lors de la cuisson). Avec un rouleau à pizza (pas trop gros), faire des entailles (pour donner une forme plus caractéristique). Sur une tôle recouverte de papier parchemin, laisser lever dans un endroit chaud de 45 à 60 minutes.

Cuire au four à température élevée sur une pierre à pain préalablement chauffée.

lundi 24 janvier 2011

Brownies et leur sauce au moka et au chocolat blanc

Il est maintenant l'heure de donner la recette «cochonne» de la journée. Tranquillement pas vite, vous devez découvrir mon fort penchant ou plutôt la passion que j'ai pour le chocolat. Pour moi, le chocolat est l'ultime gourmandise peut importe sa couleur et son pourcentage en cacao. Je l'adore!!!! On peut presque tout faire avec ce délice des dieux! J'affectionne tout particulièrement les brownies et ce, depuis ma tendre enfance. Il existe tellement de recettes de ce dessert sur le marché que c'est tout à fait délirant. Eh oui! Caro ne sais plus où donner de la tête! Voici donc la recette que j'aie retenu pour vous.


Pour 8 à 9 brownies

115 g de beurre
115 g de chocolat noir, brisé en carrés
2 c. à soupe de café fort
250 g de sucre roux
3 oeufs, battus
75 g de farine
60 g de pépites de chocolat au lait
75 g de cerneaux de noix (moi, un mélange de noisettes et de pistaches)
Cerneaux de noix, pour décorer (moi, pistaches)

Sauce
100 g de crème fraîche épaisse
85 g de chocolat blanc brisé en carrés
1 c. à soupe de café fort
Préchauffer le four à 180 C (350 F). Graisser un moule de 23 cm de côté et chemiser la base de papier sulfurisé.

Dans une petite casserole, mettre le beurre, le chocolat et le café, chauffer à feu doux en remuant souvent jusqu'à l'obtention d'une consistance homogène et laisser tiédir.

Ajouter le sucre et les oeufs; mélanger. Incorporer la farine, les pépites de chocolat et les noix, et répartir la préparation obtenue dans le moule.

Cuire 30 à 35 minutes au four préchauffé, jusqu'à ce que le brownie soit juste ferme.

Laisser tiédir dans le moule et couper en parts.

Pour la sauce, mettre tous les ingrédients dans une petite casserole et chauffer à feu doux en remuant souvent jusqu'à l'obtention d'une consistance homogène.

Disposer les brownies sur des assiettes à dessert, napper de sauce chaude et décorer de noix.



Source: Brownies et compagnie

dimanche 23 janvier 2011

Le parfait poulet rôti de Tyler Florence

Avant son décès, Julia Child aurait une fois mentionné qu'elle était une fan du poulet rôti de Tyler Florence. C'est ce qu'il raconte fièrement dans son livre d'où j'ai tiré cette recette. Ce poulet je dois dire, est totalement et irrémédiablement délicieux!!! Il est tendre et juteux. La peau est croustillante et si savoureuse... J'oubliais les champignons de Paris qui cuisent fièrement au côté de la volaille! Miam! Ils ont un goût stupéfiant! Bref, je dirais que c'est un succès assuré qui vous attend.

Pour 4 personnes
Cuisson: 2 h 10 minutes


1 poulet de grain de 4 à 5 lb
Sel cascher et poivre du moulin
1 citron coupé en deux
1 bulbe d'ail taillé en moitié horizontalement (enlever une tranche du bulbe d'ail)
1 brin de romarin frais
4 brins de thym frais
2 brins de sauge fraîche
Environ 4 brins de persil plat italien frais
2 bâtons de beurre non salé, à la température de la pièce (environ 1 tasse)
2 tasses de champignons de Paris

Préchauffer le four à 400 F. Rincer le poulet à l'eau froide, à l'intérieur et à l'extérieur; bien assécher avec un essuie-tout. Assaisonner la cavité de sel et de poivre; alors, farcir la cavité avec le citron, l'ail, le romarin, le thym et la sauge. Au robot culinaire, combiner le persil et le beurre jusqu'à complète combinaison. Assaisonner le beurre de sel et de poivre.

Placer le poulet, poitrines vers le haut, dans une rôtissoire. Brider le poulet avec de la corde de boucher. Couvrir le poulet de beurre aux herbes. Mettre les champignons autour du poulet; faire rôtir le poulet et les champignons 1 h 45 minutes ou jusqu'à cuisson complète (les cuisses de poulet se détacheront facilement). Déposer le poulet sur une assiette de service et laisser reposer 10 minutes avant de servir.
Déclinaison: Tyler Florence

Salade d'oranges sanguines au basilic

Cette semaine en allant faire l'épicerie, j'avais juste une idée en tête: acheter des oranges sanguines. Les oranges sanguines ont une si belle couleur à l'intérieur, qu'elles ne peuvent qu'être spectaculaires dans la présentation d'un plat. Toute heureuse, j'en prends quatre dans un sac et je repars chez moi convaincue que j'ai les oranges sanguines tant convoitées. Horreur et damnation! En pelant mes oranges à vif, je découvre qu'elles non rien d'une orange sanguine!!! J'ai grogné toute la journée! Le résultat est tout de même bien joli je dois l'admettre! Cette salade est non seulement haute en couleurs, mais elle est délicieuse!! Elle a accompagné à ravir, le poulet grillé de Tyler Florence que j'ai préparé hier soir (recette à venir).


4 personnes

Vinaigrette
125 ml (1/2 tasse) d'huile d'olive
2 c. à soupe de vinaigre balsamique blanc
1 c. à soupe de jus de lime
1 pincée de flocons de piment (facultatif)

Salade
4 oranges sanguines pelées à vif, en rondelles (moi, suprêmes)
1 petit oignon rouge en fines rondelles
1.5 L (6 tasses) de jeunes épinards (moi, mélange printanier)
250 ml (1 tasse) de basilic haché
125 ml (1/2 tasse) de canneberges séchées
125 ml (1/2 tasse) de graines de citrouille
Fouetter dans un grand bol les ingrédients de la vinaigrette.

Ajouter tous les ingrédients de la salade, sauf les canneberges et les graines de citrouille. Mélanger pour bien répartir la vinaigrette.

Répartir la salade dans les assiettes. Garnir de canneberges et de graines de citrouille.
Déclinaison: Soupesoup / Caroline Dumas

samedi 22 janvier 2011

Filet de porc à l'asiatique

Cette semaine, je me suis procurée le premier livre de Josée di Stasio. Aussi bizarre que cela puisse paraître, je ne l'avais pas encore dans ma bibliothèque!! J'ai vite réparé l'erreur puisque cela faisait plusieurs fois que je voyais passer de belles recettes tirées de ce livre sur d'autres blogs. Ce fabuleux livre de cuisine devrait vite devenir l'un de mes livres fétiches. On y retrouve des recettes simples et tellement savoureuses... En attendant, voici celle qui s'est rapidement retrouvée au-dessus de ma liste de recettes à tester. J'ai dû faire quelques ajustements puisque je ne disposais plus d'aucun haricot vert dans la maison. Comme j'avais déjà mis la main sur le trois quarts de mes champignons (pour mon risotto), je me suis contentée de champignons de Paris. L'ensemble de ce repas était néanmoins délicieux!


4 portions


Marinade
3 c. à soupe (45 ml) de sauce soya ou de tamari (moi, tamari)
2 c. à soupe (30 ml) d'huile d'arachide ou végétale (moi, arachide)
2 c. à soupe (30 ml) de jus de limette
2 c. à soupe (30 ml) de miel ou de sirop d'érable (moi, une de chaque)
1 gousse d'ail émincée
1/4 c. à thé (1 ml) de flocons de piment ou de Sambal Oelek (moi, Sambal Oelek)

1 gros filet de porc de 600 g (20 oz) ou 2 filet de 300 g (10 1/2 oz)
500 g (1 lb) de haricots verts ou d'asperges ( moi, brocoli)
225 g (8 oz) de champignons cremini (café) (moi, champignons de Paris)
225 g (8 oz) de pleurotes en gros morceaux
4 gousses d'ail écrasées
1/4 tasse (60 ml) d'huile d'olive
Sel et poivre du moulin
1 tasse (250 ml) de bouillon de poulet
1/2 tasse (125 ml) de persil plat, de ciboulettes ou de tomates en dés (moi, tomates en dés)

Dans un sac en plastique hermétique, verser tous les ingrédients de la marinade, bien mélanger. Ajouter le ou les filets de porc, bien les enrober de marinade, refermer le sac.

Laisser mariner au réfrigérateur 30 minute ou plus.

Préchauffer le four à 200 C (400 F).

Retirer les filets de la marinade et la réserver.

Dans une grande poêle, saisir la viande de toutes parts à chaleur vive environ 4 minutes. Réserver au chaud.

Sur une grande plaque à cuisson huilée, disposer les haricots, les champignons et l'ail, en évitant d'empiler les légumes,

Arroser d'huile d'olive, assaisonner. Remuer pour bien enrober les légumes.

Déposer le ou les filets de porc sur les légumes.

Cuire à découvert 15 à 20 minutes ou jusqu'à ce que la température interne de la viande atteigne 63 à 65 C (145 à 150 F) sur un thermomètre à lecture rapide. Laisser reposer au comptoir 10 minutes à couvert.

Pendant ce temps, verser la marinade et le bouillon de poulet dans une petite casserole et porter à ébullition. Laisser mijoter 5 minutes. Servir garni de persil, de ciboulette ou de dés de tomates et accompagné de sauce.

On peut aussi ajouter aux légumes 8 petites pommes de terre grelots coupées en deux et précuites à l'eau bouillante salée.
Déclinaison: À la di Stasio

Gaufres maison du merveilleux livre Ladurée-Sucré

Ce matin, je vous présente le premier extrait culinaire de mon fabuleux livre Ladurée-Sucré. Eh oui! il est enfin arrivé en début de semaine et, j'ai patienté jusqu'à aujourd'hui pour produire leurs merveilleuses gaufres. J' ai finalement opté pour une approche des plus simples côté présentation (je n'ai pas beaucoup dormi et j'en suis à je ne sais pas trop combien de café lol!!!). J'ai fait une petite salade de fruits en accompagnement (servie dans une coupe à vin). Avec leur délicieux petit goût de fleur d'oranger, ces gaufres sont totalement uniques! Les enfants étaient désespérés puisque la recette ne donne pas beaucoup de gaufres (pour des ados en tout cas hihihi!) La prochaine fois, je vais donc doubler la recette de pâte. Il est à noter que j'utilisais mon tout nouveau gaufrier de marque Cuisinart (le tout petit). Pour ceux qui n'en ont pas et qui désire s'en procurer un, il est abordable (50 $) et il fait parfaitement bien la «job». Bon matin tout le monde!


Pour 10 gaufres
Préparation: 15 minutes
Cuisson: 3 minutes par gaufres
Repos: 1 heure


75 g de farine
125 ml + 75 ml de lait
20 g de sucre
1 pincée de sel
30 g de beurre
3 oeufs entiers
50 ml de crème fraîche
1 c. à soupe d'eau de fleur d'oranger
Sucre glace pour la finition
Tamiser la farine. Dans une casserole, porter à ébullition 125 ml de lait, le sucre, le sel et le beurre puis retirer du feu.
Incorporer la farine au liquide en mélangeant énergiquement à l'aide d'une spatule pour homogénéiser la pâte.
Remettre la casserole sur feu doux et remuer vigoureusement la pâte 1 minute pour bien la «dessécher».

Transvaser la pâte dans une jatte. Incorporer alors les oeufs un à un à l'aide d'une spatule, en veillant à mélanger soigneusement chacun d'eux à la préparation.

Ajouter ensuite la crème, 75 ml de lait puis l'eau de fleur d'oranger.
Laisser reposer 1 heure.
Déclinaison: Livre Ladurée-Sucré

vendredi 21 janvier 2011

Risotto aux champignons des bois à l'huile de truffe blanche

J'ai décidé de présenter une deuxième recette de risotto au concours d'Isabelle. Voici la version salée que j'ai choisi: un risotto aux champignons des bois agrémenté d'huile de truffe blanche. Pour présenter mon risotto, j'ai sorti mes minis cocottes. J'oserais pratiquement vous dire que c'est purement délicieux et terriblement savoureux! Je garde tant qu'à moi la recette tout près tout près!!!


150 g de riz carnaroli
1 oignon blanc
100 ml de vin blanc sec
100 g de pleurotes
100 g de girolles
100 g de champignons de Paris
10 pincées de sel fin
100 ml d'huile d'olive
20 ml d'huile de truffe blanche
50 g de parmesan
20 g de beurre doux
6 tours de moulin à poivre

Éplucher et ciseler l'oignon blanc. Éplucher et tailler en quatre les champignons de Paris. Déchirer les pleurotes.

Dans une cocotte en fonte, faire suer à l'huile d'olive les oignons, ajouter le riz et le laisser nacrer. Déglacer ensuite avec le vin blanc, puis mouiller avec d l'eau à hauteur. Assaisonner de sel, puis cuire à feu doux. Rajouter de l'eau à hauteur jusqu'à cuisson complète du riz.

Dans une poêle, saisir les pleurotes, ajouter les girolles puis les champignons de Paris. Assaisonner d'une pincée de sel fin. Après cuisson, mélanger les champignons avec le risotto. Au dernier moment, ajouter le parmesan, le beurre et l'huile de truffe blanche. Rectifier l'assaisonnement.

*** On peut dresser dans une assiette creuse et décorer de balsamique réduit.
Source: recette trouvée sur le net